Au bonheur des fautes : un bonbon à déguster !

01/04/2019

Titre : Au bonheur des fautes

Auteur : Muriel Gilbert

Editions : Points

Prix : 7,20€

Parution : 7 février 2019

Nombre de pages : 255 pages

Genre : Essai

Résumé : Muriel Gilbert dévoile avec une drôlerie rafraîchissante et enlevée le quotidien de son métier de correctrice. « Avec ce livre, j'ai voulu vous ouvrir la porte du bureau des correcteurs, lieu mystérieux où l'on tutoie les dictionnaires et où l'on s'interroge sur la couleur des vaches, la différence entre une mitraillette et une mitrailleuse, les noms des fromages et les accords du participe passé. Mais je partage aussi mes trucs et astuces pour déceler les fautes en un clin d'œil et vous verrez qu'à l'heure des logiciels de correction rien ne remplace un bon vieux stylo rouge... »

.

Quels yeux ne se sont jamais arrêtés, piqués au vif, sur une coquille traînant dans un article de presse ? Et pourtant, ces mêmes yeux ne voient pas toutes les fautes rigoureusement effacées par le crayon rouge dissimulé derrière chaque ligne de texte…

A travers ce livre, Muriel Gilbert dévoile les coulisses d’un grand journal : Le Monde. Et lève ainsi le voile sur un métier de l’ombre, essentiel bien qu’inconnu : celui de correctrice. On y découvre l’organisation du service des correcteurs et sa pénurie grandissante, les rapports professionnels (avec les rédacteurs et les lecteurs) et personnels (« Comment ? Toi, ma fille correctrice au Monde, tu fais des fautes d’orthographe ? »). Mais également de nombreuses astuces pour ne plus tomber dans les pièges tendus par notre chère langue française.

Dompteuse de mots, Muriel Gilbert anime également une chronique sur RTL, « Un bonbon sur la langue », dont elle nous partage quelques extraits dans des encadrés utilisés à bon escient pour dynamiser un texte déjà richement rythmé. Car là se situe la marque de fabrique de Muriel Gilbert : transmettre le goût de la langue française par l’humour et la légèreté. Et on en redemande !

A l’affût de la moindre faute, cette amoureuse des mots participe au dépoussiérage des dictionnaires et montre que, contrairement aux idées reçues, les fautes que nous commettons ne sont pas à punir. D’une part parce qu’elles sont son gagne-pain ; d’autre part parce qu’elles sont révélatrices de notre utilisation de la langue et des influences qui lui sont conférées.

« Le français n’est pas gravé dans le marbre. Il évolue tout seul, avec ce qu’on appelle « l’usage », en tournant dans la bouche, à la pointe des stylos et sur les claviers de ceux qui le pratiquent : vous, moi, nous, quoi. »

 

La langue française est riche, puissante, malléable. Muriel Gilbert nous le rappelle de façon lumineuse, nous amenant ainsi à l’utiliser sereinement et à prendre soin des mots que – elle y compris ! – nous avons parfois tendance à malmener. Une véritable ode à la langue à déguster !

.

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *