Dans son silence - Avez-vous envie de vous faire manipuler ?

05/04/2019

Titre : Dans son silence

Auteur : Alex Michaelides

Editions : Calmann Lévy Noir

Prix : 20,50 €

Parution : 6 février 2019

Nombre de pages : 378 pages

Genre : Thriller

Résumé : LE THRILLER PSYCHANALYTIQUE
QUI VOUS LAISSERA SANS VOIX

Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assasiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychothérapeute, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alice. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alice s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…
Dans la veine de Mensonges sur le divan d’Irvin Yalom, un redoutable mélange de suspense et de psychanalyse qui ravira tous les lecteurs avides d’histoires prenantes.

.

Le thriller psychologique est sans aucun doute mon genre de prédilection. Je suis en effet très sensible aux intrigues lentes qui prennent le temps d’installer l’histoire et qui montent crescendo jusqu’au dénouement explosif. Avec le temps, je trouve cependant que les thrillers avec un vrai bon rebondissement se font de plus en plus rares… Je suis donc constamment à la recherche DU twist à l’image de celui qui retourne complètement le cerveau à la fin de Shutter Island de Dennis Lehane. Et alors autant vous dire qu’avec Dans son silence on a frôlé la perfection ! Un grand merci donc aux éditions Calmann Lévy pour leur envoi. 

L’histoire proposée par Alex Michaelides pourrait presque s’apparenter à un huis clos car 70% de celle-ci se déroule au sein d’un hôpital psychiatrique dans lequel Alicia s’est retrouvée internée après avoir été accusée du meurtre de son mari. On retrouve donc cette ambiance singulière des asiles avec ses patients perturbés et perturbants, ses médecins aux motivations troubles et ses couloirs éclairés par des néons. Malgré ce décor, je n’ai toutefois pas vraiment ressenti d’angoisse ou de peur au cours de ma lecture, même si quelques scènes particulièrement violentes ont eu le don de me faire sursauter. D’ailleurs, il s’agit du seul petit bémol que j’ai noté car je m’attendais à plus de passages dérangeants, voire glauques. 

Les personnages sont, quant à eux, véritablement LE point fort de ce roman.
Theo, le psychothérapeute, est évidemment au cœur de l’intrigue puisque c’est à travers ses yeux qu’on découvre cette histoire. Tantôt à l’hôpital où il essaye de percer le secret d’une patiente hors du commun, tantôt chez lui où son couple avec Kathy bat de l’aile.
Mais celle qui n’a cessé de me surprendre est évidemment Alicia. C’est la première fois qu’une protagoniste qui ne prononce pas un mot me fascine autant. Elle a un charisme indéniable et une attitude tellement énigmatique qu’il est impossible de ne pas se prendre rapidement à son jeu. Les passages de son journal intime ne font d’ailleurs qu’accentuer le mystère qui plane autour de la jeune femme jusqu’au terrible dénouement…

Alors oui il faut en parler de ce dénouement. Contrairement à d’habitude où je devine assez vite où l’auteur veut en venir, ici, à trente pages de la fin je n’avais toujours aucune idée de ce qui allait se passer. Le retournement de situation (pour lequel je me suis en grande partie plongé dans ce roman) m’a donc littéralement explosé en plein visage, remettant totalement en question toute ma perception de l’histoire. C’est typiquement le genre de twist qui vous donne envie de relire tout depuis le début en ayant connaissance du fameux truc. 

En conclusion, il s’agit d’un excellent thriller psychologique qui vous retournera certainement le cerveau à la fin de votre lecture. Alex Michaelides prouve avec son premier roman qu’on peut encore en 2019 surprendre sans tomber dans l’invraisemblance ou abuser des rebondissements, avec une intrigue plausible, ficelée de A à Z et incontestablement immersive. Par conséquent : foncez ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *