Les Dossiers Cthulhu #2 - Sherlock Holmes et les monstruosités du Miskatonic

02/04/2019

Titre : Les Dossiers Cthulhu #2 - Sherlock Holmes et les monstruosités du Miskatonic

Auteur : James Lovegrove

Editions : Bragelonne

Prix : 25,00 €

Parution : 20 février 2019

Nombre de pages : 358 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Printemps 1895. Malgré quinze ans de combat contre des entités surnaturelles qui leur ont coûté cher, Sherlock Holmes et John Watson accourent sans hésiter lorsqu’on les appelle à Bedlam, asile psychiatrique de sombre renommée. Ils y rencontrent un étrange patient qui parle r’lyehen, la langue des Grands Anciens. L’homme, amnésique, est horriblement mutilé.

Il s’agit en réalité de l’un des deux survivants d’une expédition scientifique maudite visant à capturer un shoggoth, une créature quasi mythique. Et lorsqu’il disparaît, enlevé par des forces occultes, il devient évident que l’affaire ne se limite pas à son cas. C’est seulement en apprenant ce qui s’est réellement passé lors de cette désastreuse expédition en Nouvelle-Angleterre que Holmes et Watson pourront mettre au jour l’effroyable vérité…

.

Je vous avais parlé il y a à peu près un an du premier tome des Dossiers Cthulhu que j’avais pris pas mal de plaisir à lire. Il faut dire que James Lovegrove faisait se rencontrer deux univers qui me tenaient déjà beaucoup à cœur : celui du plus célèbre détective anglais et celui des Grands Anciens pensés par Lovecraft.

Mon seul bémol lors de la lecture du premier tome de cette trilogie avait été le rythme parfois un peu trop régulier à mon goût. J’avais donc hâte de me plonger dans ce second volume pour voir ce qu’il en était et suivre les aventures surnaturelles du duo de choc que l’on connaît si bien.

Il faut dire aussi que pour les deux volumes qui sont sortis, les éditions Bragelonne ont fait un travail de qualité puisque ces livres sont vraiment des petits bijoux. Une véritable attention a été portée aux détails du livre et c’est un vrai plaisir de les avoir entre les mains. Avec un si bel objet-livre, difficile de ne pas avoir envie de se ruer sur cette lecture.

Et alors, ça donne quoi ce second tome ?

Eh bien, pour moi, c’est une réussite.

Contrairement à ce que je pensais, nous ne retrouvons pas Holmes et Watson juste après le premier tome et leur rencontre avec leur premier Grand Ancien, mais une quinzaine d’années plus tard. Entre temps, Holmes est toujours aussi opiniâtre et Watson a rencontré puis perdu Mary, son épouse.

J’ai trouvé ce bond dans le temps assez intéressant du point de vue de la narration puisque si Sherlock Holmes reste égal à lui-même, on voit vraiment très nettement que Watson a changé et que leurs rapports ont évolué avec ces changements – alors même que Holmes fait tout son possible pour ne pas en tenir compte.

Le côté négatif, c’est qu’en tant que lecteur, on comprend bien vite que Sherlock et Watson ont vécu d’autres aventures surnaturelles sans que nous soyons là pour les voir – Watson y fait d’ailleurs plusieurs allusions au long du récit. Cela dit, si personnellement j’aurais voulu encore plus d’aventures surnaturelles pour Sherlock Holmes et Watson, force est de constater que cela permet en un sens de donner une coloration toute particulière au roman : l’univers est enrichi de ces anecdotes et paraît vraiment très cohérent.

Au niveau de l’enquête, tout commence alors quand l’attention de Holmes est attirée sur l’un des patients de Bedlam, l’hôpital psychiatrique de Londres. Cet homme semble être américain mais incapable de se souvenir de son identité. Petite particularité de ce patient : il a recouvert l’intégralité des murs de sa chambre (qui tient en réalité plutôt de la cellule) de caractères issus du r’lyehien, la langue des Grands Anciens et de leurs adorateurs.

Loin de moi l’idée d’en dire plus sur l’enquête, alors je finirai en disant que pour moi ce deuxième tome est non seulement une réussite mais parvient par ailleurs à surmonter les faiblesses du premier tome. Le rythme est parfaitement maîtrisé et au moment où la lecture commençait (pour moi) à s’essouffler un peu, l’auteur a réussi à me captiver totalement en faisant intervenir un nouveau narrateur dans le récit.

Bref, il s’agit là d’une belle lecture qui me fait attendre impatiemment le dernier tome de la série.

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *