Que la montagne est belle - Un récit surprenant !

19/04/2019

Titre : Que la montagne est belle

Auteur : Stephen Wallenfels

Editions : Milan

Prix : 15,90 €

Parution : 20 mars 2019

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Thriller/Young Adult

Résumé : Après une partie de poker, quatre amis se promettent
de partir camper dans le parc national de Yosemite :
Ceo, le tombeur à qui tout réussit,
Grahame, la force de la nature,
Colin, le meilleur ami de Ceo,
et Rhody, qui finalement ne vient pas.
Il est remplacé par Ellie, une fille que Ceo a invitée et que personne ne connaît.

Un simple week-end entre copains... en théorie.

.

En me plongeant dans Que la montagne est belle, je vous avoue que je ne savais pas vraiment quel type de narration j’allais rencontrer. Je n’étais effectivement pas certain du genre littéraire de ce roman, d’autant que la quatrième de couverture m’a certes intrigué mais pas vraiment éclairé sur mes interrogations. S’agissait-il d’un thriller pour adolescents, d’un roman fantastique, ou bien d’un mélange des deux ? J’étais en tout cas sûr d’une chose : j’avais envie de le découvrir ! Et c’est finalement satisfait que j’ai refermé ce livre pour l’envoi duquel je remercie les éditions Milan. 

Pour tout vous dire, je pensais que l’histoire imaginée par l’auteur allait se rapprocher de ce que peut faire Sara Shepard par exemple (auteure de Pretty Little Liars entre autres), à savoir une enquête menée par des adolescents suite à un meurtre ou une disparition. Je ne vous cache donc pas ma surprise lorsque je me suis rendu compte que ce n’était absolument pas le cas. En réalité, on va se focaliser ici sur quatre amis qui ont décidé de camper dans un grand parc national des États-Unis. Le point de départ n’a donc rien à voir avec une affaire d’assassinat puisqu’on va tout simplement suivre les péripéties de ce groupe de potes, avec en parallèle leurs histoires de cœur, d’amitié et de jalousies. Bien évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et les choses vont très rapidement dégénérer…

Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus sur l’intrigue, surtout étant donné le fait que le roman est plutôt court. Sachez toutefois que je l’ai trouvée particulièrement prenante et originale, notamment sur la fin où j’ai carrément été surpris par les choix de l’auteur. Même si le rythme reste assez inégal (peu d’action dans la première moitié et beaucoup dans la seconde), les derniers rebondissements rattrapent largement l’ensemble, faisant oublier les longueurs du début. 

Les personnages sont quant à eux plutôt complexes, loin d’être manichéens. Il n’y a pour ainsi dire pas les méchants d’un côté et les gentils de l’autre, surtout qu’au fil du récit les rôles finissent par s’inverser et ceux qui nous irritaient deviennent touchants, tandis que ceux qu’on appréciait déçoivent par leurs actes.
L’alternance des points de vue crée de son côté du relief en apportant les nuances nécessaires pour rendre l’histoire crédible, l’une de celles auxquelles on pourrait aisément s’identifier. 

En conclusion, j’ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman même si j’aurais préféré qu’il soit moins sombre. Je ne sais pas si je l’ai lu à la mauvaise période, mais en tout cas je n’ai pas cessé de broyer du noir par la suite. Toutefois, il s’agit d’un très bon thriller young adult qui pourra plaire aux adolescents comme aux plus grands.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *