Zénith - Aussi mauvais que tout le monde le dit ?

21/04/2019

Titre : Zénith

Auteur : Sasha Alsberg & Lindsay Cummings

Editions : Bayard

Prix : 18,90 €

Parution : 20 mars 2019

Nombre de pages : 640 pages

Genre : Science-Fiction / Young Adult

Résumé : Un gang de filles sanguinaires règne sur la Galaxie Mirabel. Surentraînées, expertes en maniement des armes, pilotes de génie, ces rebelles ne respectent qu'une loi : la leur !
À leur tête, Androma Racella, alias la Baronne Sanglante, criminelle recherchée dans tous les Systèmes Unifiés, compte les morts qu'elle laisse sur son passage.

Mais quand Dex, une sombre figure du passé, resurgit pour leur proposer un marché, leur errance s'arrête brutalement. Andi se retrouve face à un terrible dilemme : mourir ou trahir.
Si la Baronne Sanglante n'a plus rien à perdre, elle a une dernière mission à accomplir : la vengeance. Et Androma est plutôt douée dans son genre.

.

Zénith est sans doute l’un des romans qui a fait le plus polémique lors de sa sortie anglophone tant les critiques étaient mauvaises. On lui reprochait effectivement d’être mal écrit et bourré d’invraisemblances, sans parler de son univers, apparemment un copié/collé raté de Red Rising. N’ayant pas lu cette saga, je n’ai donc pas de point de comparaison mais en ce qui concerne les deux points précédents, je dois bien avouer que je suis plutôt d’accord avec la grande majorité des gens. Je remercie néanmoins les éditions Bayard pour leur envoi. 

Cette chronique ne va pas être très longue parce que malgré les 600 pages qui composent ce roman, je n’ai pas pour autant grand-chose à dire sur celui-ci. Vous l’avez sans doute déjà compris mais j’ai entamé ma lecture avec pas mal d’appréhensions qui ont d’ailleurs fait que je n’ai pas détesté ce livre, je ne l’ai tout simplement pas apprécié au point de m’en souvenir ou de vouloir lire la suite. 

Je dois dire que j’ai plutôt apprécié l’univers mais comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas en mesure de le comparer à un autre puisque je ne lis quasiment jamais de science-fiction. En revanche, j’ai effectivement noté des invraisemblances au niveau de l’intrigue avec des incohérences scénaristiques assez récurrentes. Toutefois, le style simpliste (et souvent répétitif d’ailleurs), les chapitres courts ainsi qu’une histoire entraînante ont fait que j’ai lu Zénith en quelques jours à peine.

Je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages mais ils ne m’ont pas été antipathiques non plus. En fait, avec du recul je me rends compte que cette lecture n’a strictement rien changé dans ma vie. J’ai passé un bon moment mais sans plus, et pour tout vous dire je commence déjà à oublier cette histoire qui n’est cependant pas aussi catastrophique que tout le monde semble le dire !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *