Cabaret Madame Arthur : des créatures chimériques envoûtantes

02/05/2019

De g à d : Oiseau Joli, Corinne, Morian, Brenda Mour

Niché dans une petite rue en plein cœur de Pigalle — et à quelques pas du Moulin Rouge — se trouve le Cabaret Madame Arthur. Dedans, s’y cachent et y performent des créatures chimériques et travesties absolument envoûtantes. Chaque semaine, Morian, Brenda Mour, Oiseau Joli ou encore Corinne entre autres, rendent hommage à des artistes français ou internationaux en reprenant leurs plus belles chansons. Cependant, attention, elles ne se contentent pas de juste chanter leurs chansons. Elles les revisitent et les imprègnent complètement de leur univers. Retour sur une soirée magique… 

Tout d’abord, je souhaite remercier le Cabaret Madame Arthur pour l’invitation. J’ai passé un moment incroyable et j’ai eu des étoiles plein les yeux pendant plusieurs jours. Comme dit ci-dessus, chaque semaine, il y a un thème de chansons (Dalida, Edith Piaf, Queen, …). J’ai personnellement assisté à « Madame Arthur embrase Gainbourg »

Bonnie & Clyde

Vous les avez probablement vus dans des reportages du 13h ou du 20h chez France 2, dans Stupéfiant!, Je T’aime Etc ou encore récemment dans Quotidien… Mais clairement, rien ne vaut de voir le tour de magie se jouer sous vos yeux. Pendant une heure, on est transporté hors du temps et de l’espace pour vivre quelque chose d’aussi incroyable qu’unique. Les créatures travesties de Madame Arthur enflamment la scène par leur charisme et leur présence ravageuse. On rit lorsqu’elles se mêlent au public, chantent « Bonnie & Clyde » ou imitent la célèbre altercation entre Gainsbourg et Rita Mitsouko. On a les larmes aux yeux lorsque Brenda Mour reprend « La Javanaise » sans micro et nous fait chanter, nous public, avec elle. Oui, j’ai véritablement eu les larmes aux yeux durant ce moment intime d’une douceur intense.

Elles nous hypnotisent. Elles sont envoûtantes. Le premier mot qui m’est venu en les regardant, c’est le mot « mesmerizing » en anglais. Il signifie autant « hypnotisant » que « fascinant » ou encore « magnétique ». Et je trouve qu’il y a un côté presque magique à ce mot, comme quelque chose qui ne s’explique pas et qui est surnaturel. Et puis il y a un côté « paillettes » dedans aussi je trouve. Et, à mon sens, en lui-même, il définit parfaitement le Cabaret Madame Arthur.

Leur physique joue aussi. Elles sont magnifiques et d’une beauté folle. En ce qui me concerne, j’ai eu un coup de cœur pour Morian qui m’a foutu des complexes avec sa plastique de rêve (et ses cheveux qui ne sont absolument pas une perruque). Mais au-delà de tout ça, ce qui vaut vraiment le détour dans le Cabaret Madame Arthur, ce sont les voix incroyables de ces créatures chimériques. Elles chantent toutes parfaitement juste et parfaitement bien et on a des frissons en les écoutant. 

En plus, elles interagissent avec le public, ce qui est vraiment sympa. Le cabaret est petit donc c’est plutôt intime, cosy et surtout très agréable. Clairement, on passe par toutes les émotions avec Madame Arthur. Mais on ne reste certainement pas indifférent. 

Pour réserver, c’est sur ce site uniquement : https://www.divandumonde.com/#reservations.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *