Élévation – Une petite déception

16/05/2019

Titre : Élévation

Auteur : Stephen King

Editions : Le Livre de Poche

Prix : 6,90 €

Parution : 3 avril 2019

Nombre de pages : 160 pages

Genre : Nouvelle, fantastique

Résumé : Dans la petite ville de Castle Rock, les rumeurs circulent vite. Trop vite.
C’est pourquoi Scott Carey ne veut confier son secret à nul autre que son ami le docteur Bob Ellis. Car avec ou sans vêtements, sa balance affiche la même chose, et chaque jour son poids diminue invariablement. Que se passera-t-il quand il ne pèsera plus rien ?
Scott doit également faire face à un autre problème : les chiens de ses nouvelles voisines ont décidé que sa pelouse était le lieu idéal pour faire leurs besoins. Entre le couple et Scott, la guerre est déclarée. Mais lorsqu’il comprend que le comportement des habitants de Castle Rock, y compris le sien, envers les deux femmes mariées met en péril le restaurant qu’elles ont ouvert en ville, il décide de mettre son « pouvoir » à contribution pour les aider.

.

Je remercie les éditions Le Livre de Poche pour l’envoi de ce petit livre. En tant qu’amatrice de Stephen King depuis un certain temps déjà, je ne me voyais pas passer à côté de sa dernière novella (celle-ci étant, qui plus est, supposée être une sorte de prolongement de Gwendy et la boîte à boutons, que j’avais adoré). Malheureusement, au sortir de cette lecture et même si ça m’arrive rarement avec Stephen King, je peux dire qu’il s’agit pour moi d’une belle déconvenue. Par ailleurs, au vu du format de ce livre, vous vous doutez que je ne pourrai pas trop entrer dans les détails, ce qui fait que cet avis sera assez bref.

Alors je sais pertinemment que Stephen King fait partie de ces auteurs qui aiment laisser place à l’imagination du lecteur en ne donnant souvent pas d’explication sur les bizarreries qui se déroulent dans ses histoires. Habituellement cela ne me gêne pas, mais ici, cette fin qui n’apporte même pas un soupçon de début de réponse m’a dérangée. Je pense que cela est dû au fait que le reste de l’histoire n’a pas su me séduire suffisamment pour que je passe au-dessus, alors que pour certains autres de ses romans au type de dénouement similaire, ça se fait naturellement. Mais en tout cas, si vous vous attendez à avoir des réponses à vos questions, sachez que vous n’en aurez aucune puisque l’auteur a préféré jouer ici sur une fin poétique (qui personnellement ne m’a que moyennement touchée). De plus, on en parle du fait qu’Élévation est censé être en lien avec Gwendy et la boîte à boutons alors qu’au final, le seul point qui les rapproche, c’est que les deux histoires se passent dans la même ville ? Déception, quand tu nous tiens…  

Pour le positif, j’ai vraiment beaucoup aimé les petites illustrations présentes au début de chaque chapitre, je les trouve claires, nettes et toutes en finesse. J’ai aussi apprécié cette sensation de perdre haleine tout au long de ma lecture, avec ce compte à rebours en lien avec la perte de poids de Scott. Ça apporte une réelle tension au récit, ce qui fait qu’on est immergé dans une atmosphère vraiment particulière, propre à Stephen King. J’ai également aimé les personnages, bien qu’aucun ne m’ait attendrie plus qu’un autre. Ce qui m’a davantage touchée, en revanche, c’est l’évolution des relations entre ces derniers : certains finissent d’ailleurs, contre toute attente, par former un petit groupe d’amis soudés. Enfin, cette histoire dénonce également le traitement réservé aux couples de lesbiennes dans les petites villes américaines conservatrices, ce qui n’est pas négligeable.  

En bref, je recommande tout de même cette novella aux fans de Stephen King qui ont pour ambition de lire toute sa bibliographie, mais il ne s’agit pour moi, en aucun cas, d’un incontournable. Il ne fait pas partie de ceux que je recommanderais à une personne n’ayant jamais lu l’auteur auparavant et souhaitant se lancer à la découverte de celui-ci.    

* Pour suivre l’actualité de Stephen King, visitez le site Stephen King France.

.

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *