Fake News - Un documentaire de qualité !

14/05/2019

Titre : Fake News

Auteur : Kevin Razy et Hamza Garrush

Editions : De La Martinière Jeunesse

Prix : 14,90€

Parution : 14 mars 2019

Nombre de pages : 152 pages

Genre : Documentaire jeunesse

Résumé : Fake news, hoax, théories du complot, ... Avec le souci de précision et l'humour qui le caractérisent, Kevin Razy t'invite à prendre du recul sur les informations que tu vois circuler sur le web et les réseaux sociaux. Via des exemples concrets, historiques ou actuels, tu découvriras les coulisses de la fabrication de l'information et apprendras les bons réflexes à avoir pour valider la fiabilité des contenus (textes, vidéos, photos) qui te sont proposés, et te la péter aussi un peu devant les potes !

.

J’avoue tout, je ne connaissais pas du tout Kevin Razy avant d’ouvrir ce livre. En réalité, ce qui m’avait bien plus attirée que l’auteur, c’est le titre et le propos du livre : Fake News. Depuis que ce terme a été largement démocratisé par un certain président des États-Unis, j’ai un peu l’impression que les fake news sont partout. Si pour moi le concept est assez limpide, je trouve que les enjeux doivent être assez difficiles à cerner pour les lecteurs plus jeunes – et qui paradoxalement sont peut-être encore plus concernés. Dans la mesure où j’aime toujours beaucoup découvrir les documentaires des éditions De la Martinière Jeunesse, j’étais vraiment impatiente de découvrir le travail qui avait été fait sur le sujet.

Et alors, Fake News, ça donne quoi ?

Je dois bien avouer que je suis assez épatée de la qualité des informations que j’ai pu trouver dans ce livre. Les auteurs ont fait un vrai beau travail de recherche, de compilation d’exemples et de démonstration. J’ai tout particulièrement apprécié que le livre s’ouvre, certes par une définition de ce que sont les fake news, mais aussi par montrer que le concept d’information manipulée est largement préexistante à Internet et aux réseaux sociaux. Si le phénomène a très nettement enflé via ces deux réseaux, j’ai vraiment aimé que les auteurs prennent le temps de montrer – exemples à l’appui – qu’avant Internet il existait déjà des fake news et qu’elles pouvaient aussi avoir des conséquences véritables sur la population.

L’ouvrage est divisé en cinq chapitres qui permettent chacun de cibler l’un des aspect des fake news : construction, croisement avec les théories du complot, moyens de debunker les fake news, … Et chaque chapitre se termine par un récapitulatif par points essentiels donnant l’occasion aux lecteurs de synthétiser un peu cette lecture.

En général, les documentaires sont prévus pour être feuilletés, notamment quand ils s’adressent à un lectorat plus jeune, dont on ne s’attend pas forcément à ce qu’il lise tout. J’ai cependant été très étonnée de voir avec quelle facilité et quelle rapidité ce documentaire se lisait. Les chapitres sont très bien construits et apportent très régulièrement des définitions plutôt complètes des termes utilisés par les auteurs – toujours exemples à l’appui.

Car oui, vous l’aurez compris : c’est là pour moi qu’est la grande force de cet ouvrage, absolument tous les arguments sont illustrés par des exemples concrets. Cela permet vraiment aux lecteurs de voir les différentes formes que peuvent prendre les fake news, et de se rendre compte aussi – c’est important – que toute information fausse n’est pas un début de théorie du complot.

Seul bémol pour moi, je trouve que les illustrations desservent un peu la qualité de l’ouvrage. Je trouve que le trait de l’illustrateur se prête bien à la thématique mais pas tellement au public cible. Les illustrations me font plutôt penser à ce qui pourrait s’apparenter à du dessin de presse et je ne suis pas persuadée que les adolescents soient vraiment le public idéal. Loin de moi l’idée de dire que les jeunes sont incapables de lire des livres qui ne sont pas illustrés de petits dessins roses et mignons, je trouve simplement que les illustrations ont un côté peut-être un peu trop adulte pour parler réellement à un public adolescent. Le risque étant qu’elles découragent d’emblée les futurs lecteurs. Ayant des adolescents dans mon entourage, je pense que je leur mettrai cet ouvrage dans les mains pour leur demander leur avis sur la question, car il n’est pas exclu que je me trompe totalement !

En bref, ce sont pour moi les illustrations qui empêchent cet ouvrage d’être une mention coup de cœur et c’est bien dommage parce que tout le reste est exécuté avec beaucoup de finesse !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *