La Guerre des Mondes / Le Massacre de l'humanité - Deux romans de science-fiction à dévorer

20/05/2019

Titre : La Guerre des Mondes / Le Massacre de l'humanité

Auteur : H.G Wells / Stephen Baxter

Editions : Le Livre de Poche

Prix : 11,40€

Parution : 20 mars 2019

Nombre de pages : 1152 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : La Guerre des Mondes
Le récit culte de l’invasion de la Terre par les Martiens, dotés de leurs monstrueux engins de combat – les célèbres tripodes – et de leurs armes terrifiantes : le Rayon Ardent et la Fumée Noire.
Le Massacre de l’Humanité
Treize ans après, le monde guette encore le ciel mais se rassure : on a su contrer la menace martienne. Nul ne s’inquiète donc des nouveaux lancements détectés sur la planète rouge. Sauf Walter Jenkins, le narrateur du livre de H.G. Wells. Il est convaincu que les Martiens ont adapté leur stratégie après leur défaite…

.

Comme vous l’aurez compris, ce livre contient deux romans : le grand classique La Guerre des Mondes de H.G Wells, qui a inspiré le film avec Tom Cruise, suivi du Massacre de l’Humanité de Stephen Baxter, la « suite » qui se déroule treize ans après. 

Bon, niveau nombre de pages, les deux romans ne sont absolument pas équitables. Alors que La Guerre des Mondes fait environ 300 pages, sa suite en fait 900, ce qui rend la lecture du second tome bien plus longue. On se demande même pourquoi H.G Wells a réussi à faire si court et pas Stephen Baxter. Cela dit, la plume de l’auteur est fluide donc les 900 pages n’étaient pas pénibles mais peut-être pas nécessaires. 

La Guerre des Mondes est court, simplet et efficace. On y suit l’histoire d’un homme qui voit, un jour, un cylindre tomber du ciel et s’écraser non loin de chez lui. De là, il découvre que des êtres vivants se trouvent à l’intérieur des cylindres (puisque d’autres apparaissent par la suite) et qu’ils ne sont pas venus en paix. J’ai beaucoup aimé l’aspect scientifique et « réel » qu’apporte l’auteur ainsi que tout son récit sur la fuite de la population londonienne et le chaos qui s’ensuit. On se rend compte que ça pourrait arriver à n’importe quel moment à notre époque, même si ça n’est pas à cause de Martiens. Les gens perdent toute humanité et certaines scènes sont assez choquantes. Pour moi, ça a été une excellente lecture. 

La deuxième partie se déroule donc treize ans après, où l’on retrouve un certain Walter Jenkins qui a été très affecté par l’invasion des Martiens et reste persuadé qu’ils ne vont pas en rester là. De sa chambre dans un hôpital viennois, il arrive à convaincre Julie Elphinstone, journaliste et ancienne femme de son frère, de retourner à Londres afin de faire échouer la nouvelle invasion martienne. Le roman est donc composé de tous les témoignages qu’elle a pu recueillir au fil de son aventure, comme dans le roman d’origine. 

Stephen Baxter s’appuie lourdement sur des éléments de l’histoire de La Guerre des Mondes, il est donc judicieux de les lire à la suite, afin que les références soient claires et que la lecture soit plus compréhensible. Il garde notamment le narrateur central, bien qu’il s’agisse d’une femme cette fois-ci, ce que j’ai trouvé très agréable. On sent qu’il y a un vrai lien entre les deux romans et que l’auteur a voulu respecter l’oeuvre originale. 

Pour conclure, il s’agit de deux romans très agréables à lire, bourrés de références scientifiques, avec des personnages forts, des scènes marquantes et une histoire qui paraît un peu trop réelle… 

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *