Manifest : une idée géniale mais…

14/05/2019

Titre : Manifest

Créée par : Jeff Rake

Avec : Melissa Roxburgh, Josh Dallas, Athena Karkanis, J.R. Ramirez, Parveen Kaur, Luna Blaise, Jack Messina, ...

Format : 42 minutes

Diffusion : NBC, TF1

Genre : Drame

Résumé : Le vol Montego 828 à destination de New York disparaît des radars sans laisser de traces, avant de réapparaître cinq ans plus tard sans aucune explication. Pour les 191 passagers à bord, le temps ne s'est pas écoulé. Mais pour leurs proches, ces cinq années ont été éprouvantes... Que s'est-il réellement passé ? Comment les revenants vont-ils parvenir à s'adapter ? Sont-ils revenus changés ?

Les premiers épisodes de la série Manifest débarquent ce soir sur TF1. Retour donc sur la série événement de la première chaîne d’Europe. Tout d’abord, il faut l’avouer, sur le papier, Manifest fait envie. On est comme des fous. Imaginez donc : on est en 2013, vous êtes sur un vol qui connaît des turbulences et quand vous atterrissez on vous dit « on est en 2018 et pendant 5 ans et demi, vous aviez disparu et aviez été déclaré mort »… Il y a de quoi faire froid dans le dos et en tant que spectateur/trice, ça fout quand même les frissons. En tout cas, ça donne envie de regarder, ce que j’ai fait sans pouvoir attendre aujourd’hui. Et clairement, si dans l’ensemble, je trouve que c’est pas mal, je comprends aussi pourquoi de 10 millions de téléspectateurs pour le premier épisode, c’est passé à une moyenne de 5,7 millions au fur et à mesure des épisodes outre-Atlantique. 

Dans le S01E01, l’action démarre immédiatement. Le début est palpitant et assez prenant. De plus, c’est un véritable plaisir, autant pour les yeux que pour le cœur, de retrouver Josh Dallas, a.k.a le Prince Charmant dans Once Upon A Time que nous n’avions pas revu depuis. Dans ce premier épisode, nos cœurs se serrent, on est intrigué et on se pose 1 milliard de questions. Et on doit dire que l’on sent quelques vibes Lost x Sense8, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Au début… Car dans le premier cas, on le sait, la série s’est littéralement cassé la gueule de saison en saison. Quant à la série de Netflix, elle était si compliquée qu’elle a été annulée au bout de 2 saisons seulement. Et malheureusement, autant pour les bons que les mauvais côtés, c’est le sentiment que nous donne Manifest.  

En fait, et vous le ressentirez très vite si vous êtes au rendez-vous ce soir, c’est inquiétant parce que le plus gros et le plus intense de toute la série ce sont les 10-15 premières minutes. Clairement, l’élément fort de Manifest, c’est ce fameux vol. Et s’il est vrai que la série reste prenante, il faut avouer que ça redescend quand même assez vite, au fil des épisodes qui passent.

Et puis c’est très répétitif quand même. Il ne se passe pas un épisode sans qu’on rabâche que 5 ans et demi sont passés, sans que Michaela répète « je sais ce que tu ressens, tu as l’impression de ne plus avoir ta place dans un monde qui a avancé sans toi » et puis il y a un schéma narratif — que je ne vous spoilerai pas mais que vous découvrirez bien vite — qui est le même à chaque épisode. Après, je ne dis pas que ce n’est pas une bonne série. Au contraire. C’est une bonne série, avec un premier épisode en feu, mais qui s’annonce quand même casse-gueule. Honnêtement, je vois mal 6 saisons là-dessus. Et pour avoir vu les 16 épisodes de cette première saison — saison 2 confirmée — c’est clair que c’est bien mais que toute la deuxième partie est en-dessous et je dois même avouer m’être ennuyée devant certains épisodes.  

En conclusion, si vous avez été fan des heures de gloire de Lost ou encore du complexe Sense8, Manifest peut vous plaire. Par contre, vous vous embarquez pour une série qui s’annonce pleine de turbulences, dont les minutes peuvent paraître très très longues et on ne vous promet pas que ça se terminera bien. (Vous avez compris toutes les métaphores que j’ai fait là ^o^)

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *