Où tu iras j'irai - Un roman plein de tendresse et d'émotion

21/05/2019

Titre : Où tu iras j'irai

Auteur : Jojo Moyes

Editions : Milady

Prix : 19,50 €

Parution : 3 avril 2019

Nombre de pages : 734 pages

Genre : Romance / Contemporain

Résumé : Passionnée par les chevaux, Sarah espère intégrer la prestigieuse école d'équitation du Cadre Noir. Elle s'entraîne sans relâche avec l'étalon que son grand-père lui a offert. Lorsque le vieil homme tombe malade, Sarah doit jongler entre sa famille d'accueil, le collège, l'équitation et les visites à l'hôpital.

Natasha, brillante avocate, a connu des jours meilleurs : son mariage s'est soldé par un désastre, son nouveau compagnon ne se montre pas à la hauteur, et elle est contrainte de vivre sous le même toit que son ex-mari, le temps de revendre leur maison. Pourtant, quand elle croise le chemin de Sarah, elle décide de la prendre sous son aile. Mais l'adolescente cache un secret qui risque de bouleverser plus d'une vie.

.

Les romans de Jojo Moyes se ressemblent tous sans pour autant être des copier/coller les uns des autres. Ici, dès les premières pages on retrouve la plume et l’univers de l’auteure, tous deux reconnaissables entre mille, qui font systématiquement mouche (en tout cas selon moi). Elle a en effet le don d’embarquer son lecteur dans un voyage émotionnel plutôt intense dont il ressort rarement indemne… Pour ma part, je n’ai découvert Jojo Moyes que tardivement mais depuis quelques années je la suis avec grande attention. Une fois de plus je remercie donc les éditions Milady pour leur envoi. 

Comme vous l’avez peut-être compris avec la couverture, le milieu équestre va être au coeur de cette histoire de destins entremêlés. L’équitation n’étant pas un sport qui me passionne à la base, je ne vous cache pas que j’avais une certaine appréhension avant d’entamer ma lecture. Mais c’était sans compter sur Jojo Moyes et son talent de rendre intéressante chaque thématique qu’elle choisit d’aborder. En plus d’avoir passé un bon moment, j’ai également pu m’instruire sur un sujet dont j’ignorais tout ou presque.

Les personnages de cette histoire sont comme toujours complexes et attachants. En dépit de leurs qualités, ils ne sont pas dénués de défauts et c’est justement ce qui les rend humains. De fait, leurs intrigues personnelles sont loin d’être prévisibles et s’avèrent surprenantes à bien des égards. J’ai notamment apprécié le soin apporté au personnage de Natasha, sans doute celle qui m’a le plus touché au fil des 700 pages. Elle a ce côté écorché vif qui l’a rendue méfiante dans la vie, privilégiant ainsi sa carrière aux relations humaines. Sa rencontre avec Sarah va donc venir tout chambouler, d’autant que toutes les deux dissimulent pas mal de secrets…

Le rythme de ce roman est, quant à lui, similaire à ceux des autres de l’auteure, à savoir des chapitres longs, pas mal de descriptions et peu de dialogues. La densité peut donc effrayer au premier abord mais le style de Jojo Moyes est si entraînant que les 700 pages défilent à vitesse grand V ! Où tu iras j’irai en particulier s’est révélé être un véritable page turner que j’ai dévoré en quelques heures à peine.

En somme, j’ai une fois de plus passé un excellent moment en compagnie de personnages bien travaillés évoluant dans un univers riche et étonnant. Cette lecture n’a donc fait que confirmer mon affect pour cette auteure dont je lirai avec plaisir le prochain roman !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *