Trois baisers - Une suite décevante

10/05/2019

Titre : Trois baisers

Auteur : Katherine Pancol

Editions : Le livre de poche

Prix : 9,70€

Parution : 27 mars 2019

Nombre de pages : 851 pages

Genre : Contemporain

Résumé : Ce roman dessine un méli-mélo d'amours et de destinées en dent de scie. Stella s'interroge sur la réalité de ses sentiments pour Adrian, Elena prépare sa vengeance, Hortense souhaite réussir son premier défilé de mode et Junior révèle ses pouvoirs paranormaux.

.

Je me suis lancée dans cette lecture ne sachant pas qu’il s’agissait de la suite de la saga Crocodiles, que j’avais par ailleurs beaucoup aimée. Il y a à la fois des personnages de la trilogie Crocodiles ainsi que celle Muchachas, du coup moi qui pensais qu’il y avait seulement des clins d’œil, il s’est avéré qu’il faut avoir lu les deux précédentes trilogies pour tout comprendre.

Déjà, j’ai trouvé dommage que Joséphine, personnage emblématique des Crocodiles, soit quasiment inexistante et que l’on n’ait pas davantage de ses nouvelles. Je pense que les fans de la trilogie Crocodiles se sont aussi attachés à elle et auraient aimé qu’elle soit sur le devant de la scène. En revanche, j’ai beaucoup aimé le personnage de Stella, ses tribulations ainsi que son fiancé. Sa vie est plutôt intéressante mais malheureusement elle se retrouve noyée dans tout le reste.

Autre point négatif : le roman est beaucoup trop long et est trop centré sur les enfants de Joséphine. Au début j’étais contente d’avoir des nouvelles des personnages mais hormis l’histoire de Stella, tout est trop long, on a l’impression que l’auteure brode et rajoute des scènes pour augmenter le compte de mots. Et ça n’est pas dans le même style que les autres trilogies, ce qui m’a déçue.

Lorsqu’on a déjà lu les trilogies précédentes, le fait que l’auteur réexplique sans arrêt d’où viennent les personnages, leur histoire, etc. est un peu gênant et je ne pense pas que ça aide vraiment ceux qui commenceront par Trois baisers sans avoir lu ses précédents romans. Encore une fois, on a l’impression que l’auteur écrit pour rajouter des mots sans que ça fasse sens dans le roman.

Le “happy ending” est un peu trop gros, pas très réaliste, ça tombe comme un cheveu sur la soupe. On ne veut pas que ça finisse mal pour autant, mais là c’est trop facile. Après avoir survécu à 800 pages de blabla on aimerait une fin un peu plus impressionnante, quelque chose qui nous surprenne. Globalement, c’est une grosse déception.

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *