Big Little Lies, saison 2 : il fallait s’arrêter à la saison 1…

11/06/2019

Titre : Big Little Lies

Créée par : Liane Moriarty, David E. Kelley

Avec : Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Shailene Woodley, Laura Dern, Zoë Kravitz, Meryl Streep, ...

Format : 52 minutes

Diffusion : HBO

Genre : Drame, Thriller

Résumé : Mary Louise Wright, belle-mère de Céleste, se rend à Monterey, en Californie, après la mort de son fils, Perry. La grand-mère est inquiète pour ses petits-enfants et semble en vouloir à la jeune veuve...

Big Little Lies, la série événement de HBO, et son casting cinq étoiles sont revenus sur nos écrans dans la nuit du dimanche au lundi. Et si cette saison 2 se voulait prometteuse, ce premier épisode laisse un goût amer. Si les actrices sont toujours aussi magistrales, la vérité est qu’elles ne parviennent pas à nous faire oublier que cette saison arrive quand même comme un cheveu sur la soupe. Le jeu est extrêmement bon et réaliste, certes. Mais est-ce suffisant pour que cette saison 2 vaille le coup ? Pas si sûr. Car un jeu cinq étoiles, et même Meryl Streep, ne rattrapent pas une intrigue ennuyeuse et pour l’instant, un début de saison en demi-teinte.

On s’ennuie. Il ne se passe pas grand-chose et ce nouvel épisode est beaucoup entrecoupé par des flash-backs de la première saison, ce qui, au bout d’un moment, finit par agacer. On se contente pour l’instant de retrouver les cinq mamans dont 2 sont encore bouleversées et traumatisées par la mort de Perry (spoilers : Celeste évidemment mais aussi Bonnie qui est celle qui l’a poussé dans les escaliers). Meryl Streep est superbe en tant que belle-mère, grand-mère et surtout mère rongée par l’envie d’en savoir plus sur le décès de son fils. Ses échanges avec Madeleine (Reese Witherspoon) sont les seuls moments qui vaillent réellement le coup dans ce premier épisode. Cependant, les résumés et autres bandes annonces faisaient déjà plus envie et étaient plus intenses que l’épisode qui nous a été servi et qui n’apporte réellement aucune surprise. Liane Moriarty et David E. Kelley, les créateurs de la série, comptent beaucoup trop sur leurs actrices et leur jeu impeccable pour sauver cette saison qui s’annonce déjà clairement comme la saison de trop. Mais comme dit plus haut, ce n’est malheureusement pas suffisant.

Espérons que la suite sera meilleure que ce premier épisode mais honnêtement, il y a peu de chance qu’elle vaille le coup d’exister. Pour le coup, la saison 1 se suffisait, la fin était parfaite, et ce premier épisode lent et ennuyeux à l’intrigue bancale vient tout gâcher. Je profite de cet article pour pousser un coup de gueule contre les chaînes de télé et les plateformes qui, sous couvert de succès mais pour des raisons uniquement pécuniaires, se permettent de détruire des séries avec des suites ratées juste parce que celles-ci leur apporteront de l’argent. 13 Reasons Why, La Casa de Papel, Big Little Lies, … Beaucoup de séries qui étaient censées être des one shot, qui étaient très réussies et dont la fin pouvait se targuer d’être parfaite, se sont vues allongées pour des suites qui prouvent et/ou prouveront qu’elles ne valaient clairement pas le coup d’un point de vue scénaristique.

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *