Revenir pour mourir - Un bon roman pour découvrir l'auteure !

17/06/2019

Titre : Revenir pour mourir

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Editions : Pygmalion

Prix : 19,90 €

Parution : 3 avril 2019

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Thriller

Résumé : Après dix ans d'absence, Sasha revient dans sa ville natale de Virginie. Elle y retrouve sa mère, ses amis d'enfance et ses repères. Mais dès ses premiers jours de travail dans l'auberge familiale, elle se sent observée, menacée. Ce retour aux sources tourne vie au cauchemar pour celle qui a fait la une des journaux locaux des années auparavant... car Sasha est la seule rescapée d'un tueur en série connu sous le nom du Marié.
Alors que son amour de jeunesse, devenu agent fédéral, réapparaît dans sa vie et jure de la protéger, des jeunes femmes commencent à disparaître, comme à l'époque de son enlèvement et, dans l'ombre, quelqu'un guette la première erreur de Sasha pour s'assurer qu'il s'agira de sa dernière...

.

J’ai eu l’occasion de découvrir Jennifer L. Armentrout il y a quelques années avec Don’t look back (pas traduit en français il me semble) et j’avais alors eu un petit coup de coeur pour ce thriller Young Adult. Depuis, j’attendais donc de pouvoir réitérer l’expérience, d’autant que l’auteure a progressivement réussi à s’imposer dans différents genres (fantasy, fantastique, romance, …) ce qui n’est, en réalité, pas tant répandu dans la sphère littéraire moderne. Bon, finalement je me suis une nouvelle fois laissé tenter par un de ses thrillers mais quoi qu’il en soit je remercie tout de même les éditions Pygmalion pour leur envoi ! 

Revenir pour mourir n’est pas vraiment un thriller classique. Il est en effet à la croisée du roman à suspense et de la romance, les deux étant savamment dosés sans que l’un ne prenne l’ascendant sur l’autre. Au fil de l’enquête, une histoire d’amour va donc également naître avant que les deux ne finissent évidemment par s’entremêler. Même si je ne suis pas habitué à un mélange des genres comme celui-ci, je me suis très rapidement pris au jeu et ai été séduit par cette « originalité ».

La plume de JLA fait quant à elle partie de celles qui sont plutôt communes mais restent néanmoins très efficaces. Bien qu’il n’y ait aucun effet de style marquant, il n’en demeure pas moins qu’on se sent embarqué dès les premières pages. L’auteure a en effet une façon d’emmener son histoire et d’introduire ses personnages qui s’apparenterait presque aux épisodes d’une série télé, avec des petits rebondissements ici et là, des scènes très visuelles malgré une quasi absence de descriptions et une intrigue suffisamment prenante pour vous empêcher de reposer le bouquin avant de l’avoir terminé. 

Il faut toutefois avoir à l’esprit qu’il s’agit bien d’un thriller Young Adult dont le propos principal ne va pas forcément tourner autour de l’enquête ou de la police. Peut-être que je ne fais tout simplement plus partie de la cible visée mais j’ai donc trouvé l’ensemble parfois un poil précipité. J’ai en effet remarqué qu’avec le temps un suspense « classique » ne parvient plus forcément à me contenter et il m’en faut donc plus pour me tenir en haleine.

En conclusion, j’ai franchement apprécié ma lecture malgré quelques bémols et facilités que je viens d’évoquer. En revanche, je ne peux qu’applaudir l’auteure pour avoir maintenu le suspense jusqu’aux dernières pages avec des révélations surprenantes et bien trouvées !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *