TOLKIEN : une belle histoire mais…

20/06/2019

Titre : TOLKIEN

Réalisateur : Dome Karukoski

Avec : Nicholas Hoult, Lily Collins, Colm Meaney, Derek Jacobi, Anthony Boyle, Patrick Gibson, Tom Glynn-Carney, ...

Genre : Biopic, Drame

Durée : 1h52

Nationalité : Britannique

Sortie : 19 juin 2019

Résumé : TOLKIEN revient sur la jeunesse et les années d’apprentissage du célèbre auteur. Orphelin, il trouve l’amitié, l’amour et l’inspiration au sein d’un groupe de camarades de son école. Mais la Première Guerre Mondiale éclate et menace de détruire cette « communauté ». Ce sont toutes ces expériences qui vont inspirer Tolkien dans l’écriture de ses romans de la Terre du Milieu.

TOKLIEN est sorti ce mercredi au cinéma et pour beaucoup, le film était très attendu. En effet, le légendaire auteur du Hobbit ou du Seigneur des Anneaux suscite les plus folles passions et nous avions tous envie de plonger encore plus dans son univers pour connaître les origines de ses idées et son imagination. Cependant, si certain.e.s attendaient un film un peu plus magique — à l’image de celui dont il raconte l’histoire — vous allez être déçu.e.s…

En effet, si le film est sublime visuellement, la vie de Tolkien ne nous met pas d’étoiles plein les yeux. Des films biographiques ont déjà été faits et arrivent à nous happer. Celui-ci reste assez plat, manque de profondeur et peine à réellement nous intéresser. Certaines scènes interpellent plus que d’autres, notamment celle dont est tirée l’image ci-dessus, puisque le spectateur est invité à plonger dans l’imagination même de Tolkien. Mais le reste du temps, on compte les secondes qui passent. 

Si j’ai mis 3 points, c’est déjà pour cette cinématographie que j’ai louée au paragraphe précédent car clairement, sur ce point, je n’ai strictement rien à redire. Esthétiquement, le film est magnifique. Les couleurs, les costumes, la mise en scène, la façon dont les scènes sont filmées… tout est vraiment très beau. De plus, quelques scènes prises à part — puisque c’est réellement comment est construit le film, un événement par-ci, un autre par-là… — sont plutôt réussies. Personnellement, j’ai beaucoup aimé la scène à l’opéra et celles avec le professeur de langues d’Oxford. Une autre scène, cependant, à la fin du film, qui se voulait triste et larmoyante, est complètement passée à côté. SPOILERS : l’un de ses amis est mort à la guerre, il retrouve la mère de ce dernier pour lui demander l’autorisation de publier ses poèmes et d’en signer une préface, tout ceci avec une musique de fond dramatique et les 2 personnages qui parlent entre deux larmes. Clairement, ils n’ont pas réussi leur coup puisqu’à part l’ennui, je n’ai strictement rien ressenti d’autre. D’ailleurs, je me suis retournée pour regarder les réactions des autres personnes dans la salle. Je ne mens pas : personne mais vraiment personne n’était ému. 

En conclusion, si vous espérez un film magique, un peu fantastique, passez votre chemin, vous serez déçu.e.s. En revanche, si l’idée de voir des petites séquences de la vie de l’auteur — séquences qui seraient chacune à leur manière à l’origine de l’écriture de son univers — vous intéresse, TOLKIEN vous enchantera. En somme, c’est tout de même un beau film mais je ne pense pas qu’il restera dans les annales. 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *