Totem Tom #1 - Une déception

09/06/2019

Titre : Totem Tom #1 - Nécropolis

Auteur : Patrick McSpare

Editions : Gulf Stream

Prix : 16,00 €

Parution : 16 mai 2019

Nombre de pages : 247 pages

Genre : Post-apocalyptique

Résumé : Tom, adolescent de l'East End de Londres, se retrouve sur une terre ravagée et désolée. Cauchemar... ou réalité ? Le paysage apocalyptique qui l'entoure lui est étranger, mais les Hurleurs et les cavaliers noirs qui le prennent en chasse semblent pourtant faits de chair et d'os. Seul et désorienté, Tom comprend très vite que sa vie est en danger. Mais doit-il se fier à ce mystérieux Styx, et à sa bande armée jusqu'aux dents lorsque ces derniers l'emmènent sur leurs véhicules de métal hurlant ? Tom saisit et connaît des choses qu'il ne devrait pas. Il se souvient, sans se souvenir vraiment. Trop de questions sans réponses se bousculent dans sa tête... Et cette ville en ruines qui semble vivre sous le joug d'un pouvoir maléfique, quels secrets recèle-t-elle dans ses entrailles ? À un rythme d'enfer, Tom va découvrir que sa présence à Nécropolis ne doit rien au hasard. Entre actions et révélations, en compagnie de la belle Alystri, de Tristan et de Ghul, l'adolescent lève peu à peu le voile sur ses origines et ses pouvoirs.

.

Quand j’ai lu le résumé de Totem Tom, j’ai été tout de suite très attirée par ce roman. Il y avait dans cette quatrième de couverture (que j’ai lue en diagonale comme toujours) tout ce que j’aimais : du mystère, de l’aventure, un mélange d’époques différentes et une ambiance de littérature post-apo. Bref : tout ce qu’il me faut et plus encore. J’ai donc plongé dedans la tête la première.

Il faut être tout à fait honnête, je trouvais d’emblée le livre un peu court. Il fait un peu moins de 250 pages et je me disais que résoudre tous les enjeux annoncés dans le synopsis si rapidement me semblait assez périlleux mais bon, les auteurs ont cette incroyable capacité de nous surprendre sans cesse, je me suis donc lancée !

Autant vous dire que le problème n’a finalement pas été que ce roman soit trop court. C’est bien simple : j’ai l’impression d’être complètement passée à côté de ce premier tome. Que ce soit au niveau de l’intrigue ou au niveau des personnages, je n’ai pas réussi à m’investir dans cette histoire.

L’univers que nous propose l’auteur a l’air très riche mais m’a semblé un peu survolé tout au long de ce premier tome – alors que bien souvent les premiers tomes ont l’excès inverse et présentent trop précisément l’univers. Si certaines choses sont expliquées à plusieurs reprises au personnage principal (comment les Fomorés ont pris le contrôle de la Terre avant de remonter le temps par exemple), j’ai trouvé que les enjeux de ces aspects restaient extrêmement flous et ne permettaient pas vraiment au lecteur de s’impliquer.

C’est pour moi le défaut principal de ce roman : le lecteur n’arrive pas à s’investir dans l’univers. Pourtant, on voit bien les forces à l’œuvre (certains chapitres étant mis en scène du point de vue des antagonistes), mais pour ma part je dois bien avouer que je ne les ai pas comprises.

Il est vraiment rare que j’abandonne un roman, parce que je me dis simplement qu’il y a toujours de la place pour un twist final qui pourrait tout changer. Ce premier tome n’a pas fait exception puisque j’ai continué ma lecture jusqu’à la fin – voulant notamment en apprendre plus sur les origines de Tom. Je dois bien vous avouer qu’il m’arrive assez rarement de ne pas comprendre le twist final, mais c’est pourtant le cas ici. Au moment de la révélation sur les origines de notre héros, semblant débarquer du 19ème siècle, je n’ai tout simplement pas compris ce que l’auteur nous a appris.

Plus largement d’ailleurs, j’ai vraiment l’impression d’avoir complètement raté des tas d’informations dans ce roman. Ce que sont réellement les Fomorés (même si l’on comprend qu’il s’agit au départ de créatures issues de la mythologie celtique, c’est une mythologie que je ne connaissais pas et j’aurais aimé en apprendre plus dans le roman), le rôle de Merlin l’Enchanteur par rapport à eux et à notre intrigue, … A de nombreux moments de ce roman, j’ai tout simplement eu l’impression d’être perdue et de ne pas comprendre où l’auteur voulait en venir. C’est bien simple, je me suis demandé à un moment si je n’étais pas en train de lire le troisième tome d’une série plutôt que le premier, ce qui m’a laissé vraiment très démunie face à ce roman.

Pourtant la plume de Patrick McSpare est vraiment extrêmement agréable à lire. J’avais déjà découvert cet auteur avec sa saga Les Hauts Conteurs que j’avais beaucoup beaucoup aimée. J’ai retrouvé dans ce roman ce que j’avais déjà apprécié dans cette précédente saga : une écriture rythmée et très visuelle qui permet au lecteur de se représenter parfaitement les scènes. Cette écriture très graphique m’avait absolument conquise quand elle était au service d’un univers que je comprenais, mais dans Totem Tom, j’ai eu du mal à me détacher de l’impression de regarder un film dont je n’aurais pas compris la langue.

De fait, j’ai trouvé que l’univers présenté par l’auteur n’était pas sans rappeler le(s) très célèbre(s) film(s) Madmax où l’humanité lutte pour sa survie dans un univers clairement hostile. Cependant, si l’écriture de Patrick McSpare est très rythmée et très graphique, le roman porte les mêmes défauts que ce(s) film(s) : un manque de contextualisation et de « liant » qui permettrait au lecteur de s’investir vraiment dans l’univers, qui est à mon sens bien plus problématique dans un roman que dans un film.

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *