Toy Story 4 : retour aux sources

26/06/2019

Titre : Toy Story 4

Réalisateur : Josh Cooley

Avec : Jean-Philippe Puymartin, Richard Darbois, Pierre Niney, Angele, Andrey Fleurot, Jamel Debbouze, Franck Gastambide, ...

Genre : Animation, aventure

Durée : 1h40

Nationalité : Américain

Sortie : 26 juin 2019

Résumé : Woody a toujours privilégié la joie et le bien-être de ses jeunes propriétaires – Andy puis Bonnie – et de ses compagnons, n’hésitant pas à prendre tous les risques pour eux, aussi inconsidérés soient-ils. L’arrivée de Forky un nouveau jouet qui ne veut pas en être un dans la chambre de Bonnie met toute la petite bande en émoi. C’est le début d’une grande aventure et d’un extraordinaire voyage pour Woody et ses amis. Le cowboy va découvrir à quel point le monde peut être vaste pour un jouet…

Pour tous ceux et celles qui l’ont vu en avant-première, le retour est le même : ce nouveau Toy Story est un chef-d’œuvre, encore meilleur que ses prédécesseurs. Je l’ai vu et je suis d’accord : Toy Story 4 est meilleur que le 2 et le 3, mais le 1 restera à jamais le number 1, très loin devant. Le meilleur Pixar ever et bien plus qu’un chef-d’œuvre, une légende. Cependant, pour ce dernier numéro, les studios Disney x Pixar ont fait un beau retour aux sources qui nous rappellent les meilleurs moments du premier film de 1995…

Ce nouvel opus est drôle, touchant mais toujours rythmé et convaincant. Petits et grands seront en extase devant. D’ailleurs, à l’avant-première à Disney Village, il y avait vraiment tous les âges et tous les horizons. Et tous, vraiment tout le monde, riait aux éclats pendant le film. Et si l’on est toujours ravi de revoir certains personnages légendaires, il faut avouer que les nouveaux tirent magnifiquement leur épingle du jeu. 

Que ce soit Fourchette, le poussin et le lapin, Gabby Gabby la poupée ou encore le québécois Duke Caboom — pour ne citer qu’eux parmi pléthore de nouveaux personnages très réussis — tous réussissent à se faire leur place et à être attachant à leur manière. Et surtout ils sont tous extrêmement drôles et la majorité des scènes humoristiques sont dues à ces personnages. La bergère fait son grand retour aussi. Ici, nous découvrirons qu’elle s’appelle en réalité Bo Peep. Elle perd sa voix de charmeuse des premiers opus, change de tenue et complètement de caractère. Disney prend un virage féministe ici aussi (comme dans Ralph 2.0 ou Aladdin live pour ne citer que les plus récents) et souhaite à présent que ses personnages féminins soient des femmes fortes, combatives et qui n’attendent plus un homme pour les sauver et ici, ça se voit. C’est bien fait et cette nouvelle Bo Peep est l’un des personnages phares de ce Toy Story

De plus, pour les doubler, Disney a fait appel à des pointures telles que Pierre Niney (Yves Saint Laurent, Peur dans Vice-Versa) pour Fouchette, Audrey Fleurot (Intouchables) pour Bo Peep, Jamel Debouzze (qu’on ne présente plus) pour le Poussin et Franck Gastambide (Pattaya, Taxi 5) pour le Lapin. Et si pour ces 2 derniers, j’avais quelques réserves — notamment au début où j’avais un peu de mal à entendre des voix exagérément « racailles » dans un film d’animation Disney — on arrive à s’y habituer et même à apprécier les personnages qu’ils interprètent et dont la voix se prête finalement plutôt bien à leur caractère et leur comportement. 

Mais forcément, avec tous ces nouveaux personnages, s’il y a bien un défaut dans ce Toy Story, c’est que les anciens sont quasiment inexistants. Rex, Bayonne, Zig-Zag, Monsieur et Madame Patate ainsi que Jessie ont un rôle presque anecdotique dans ce nouvel opus. Quant à Buzz, c’est réellement mon grand regret de ce film et c’est précisément ce qui m’empêche de faire de Toy Story 4 un coup de cœur. S’il est votre personnage préféré, vous serez déçu : il est beaucoup trop peu présent. Il est là. Toujours aussi drôle, attachant, adorable et égal à lui-même. Chacune de ses scènes est un bijou. Mais voilà, il n’est plus l’un des personnages principaux comme dans les trois premiers films. D’ailleurs, je préfère vous prévenir : il n’y a strictement aucune scène de duo avec Woody et lui. SPOILERS : comme pour nous préparer à la fin qui signe leur séparation définitive, il semblerait que les réalisateurs ont choisi de nous montrer qu’ils pouvaient avancer l’un sans l’autre tout au long du film

Et j’avoue que ça me rend super triste. Rien que là, le retranscrire, ça me redonne un petit pincement au cœur. Et si finalement, je suis super heureuse d’avoir retrouvé toute la bande et de suivre ces nouvelles aventures qui sont, malgré tout, extrêmement réussies, j’aurais préféré qu’il n’y ait pas de suite puisque déjà le 3 offrait une conclusion parfaite (spoil : en tout cas qui promettait que les 2 compères resteraient à jamais ensemble). Clairement, ce Toy Story n’était pas indispensable. Mais il est quand même très bien, très réussi et en ce qui me concerne, je retournerai le voir expressément. Cependant, je dois avouer que suite à sa fin, je reste un peu sur ma faim et du coup, j’espère qu’il y aura encore un 5ème… 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *