Aru Shah et la lampe du chaos - Une aventure à la Percy Jackson !

02/07/2019

Titre : Aru Shah et la lampe du chaos

Auteur : Roshani Chokshi

Editions : Albin Michel

Prix : 15,90 €

Parution : 2 mai 2019

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Aru vit à Atlanta avec sa mère, conservatrice au Musées des Arts anciens et de la Culture indienne. Elle est fascinée par une lampe qui est censée être maudite. Un jour, alors qu'elle tente d'impressionner ses camarades de classe, Aru allume la lampe, et plonge dans un monde magique. La jeune fille a libéré un démon, l'Ensommeilleur, qui réveillera le dieu Shiva pour détruire le monde. Elle apprend aussi qu'elle est la réincarnation d'un des légendaires frères Pandava, et qu'il lui revient donc d'empêcher le chaos. Le compte à rebours est lancé : Aru a neuf jours pour retrouver ses frères Pandava. Et l'aventure ne fait que commencer ...

.

Avant toute chose, sachez que deux sagas ont véritablement marqué mon adolescence : Harry Potter, évidemment, mais aussi Percy Jackson. Étant un grand fan de la mythologie, j’avais adoré cette histoire mettant en scène des demi-dieux et je recherchais depuis une saga similaire sans jamais trouver chaussure à mon pied, jusqu’à présent du moins. Quelle belle surprise en effet ce premier tome dans lequel j’ai retrouvé tout ce qui m’avait séduit à l’époque dans les aventures de Percy et ses amis. Un grand merci donc aux éditions Albin Michel pour leur envoi !

Dès les premières lignes j’ai été embarqué par le style de l’auteure, à la fois visuel et très fluide. L’histoire imaginée par Roshani Chokshi s’inscrit parfaitement dans la lignée de Percy Jackson avec une héroïne qui découvre un monde dont elle ignorait complètement l’existence jusqu’au jour où elle apprend qu’elle est en fait la fille d’un dieu hindou et qu’elle est la seule capable de sauver le monde d’une terrible fin. On ne va pas se mentir, il s’agit initialement d’un roman destiné aux enfants/adolescents et certaines trames narratives sont finalement assez simplifiées, mais l’auteure ne prend pas non plus ses lecteurs pour des idiots avec une intrigue bien pensée, prenante et pleine de rebondissements. 

Je me suis beaucoup attaché aux personnages de cette histoire, Aru en particulier qui s’est révélée être une jeune fille courageuse et dotée d’un bon petit tempérament ! Ses amis sont également des protagonistes hauts en couleurs aux côtés desquels on passe un excellent moment.

L’intrigue de ce roman est, de son côté, inspirée par la culture indienne qu’on découvre au fil des chapitres en même temps qu’Aru. J’ai personnellement adoré en apprendre davantage sur cette mythologie dont j’ignorais tout ou presque tout en accompagnant la jeune fille dans ses aventures palpitantes. La force de ce roman réside justement dans ce mélange entre la fiction et la réalité qui le rend à la fois addictif et passionnant. Pour ma part j’ai eu l’impression de me mettre dans la peau d’un archéologue parti à la recherche d’artefacts perdus et de reliques sacrées, et c’était vraiment bien !

Comme vous l’avez sans doute compris, je lirai avec plaisir la suite de cette saga à la fois haletante et drôle, destinée à un public certes plus jeune mais que je recommanderai à quiconque aimant les histoires pleines de bienveillance, d’humour et d’aventures !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *