Le Gang de la Tamise - Une excellente découverte !

15/07/2019

Titre : Le Gang de la Tamise

Auteur : Jessica Fellowes

Editions : Le Masque

Prix : 20,90 €

Parution : 9 mai 2019

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Policier

Résumé : À la fin d’un bal masqué donné à Asthall Manor pour les dix-huit ans de Pamela Mitford, quelques-uns des Bright Young Things, cette jeunesse dorée et débridée dont les journaux commentent avidement les nombreuses frasques, organisent l’une de leurs fameuses chasses au trésor. Mais la partie se termine tragiquement : l’un des invités est poussé du haut du clocher de l’église.
Convaincue de sa culpabilité, la police arrête alors Dulcie, une domestique, qui fait partie du gang des Quarante Voleuses dirigé par Alice Diamond. Mais Louisa Cannon, chaperon des sœurs Mitford, croit Dulcie innocente. Avec Pamela et Nancy Mitford, elle est bien décidée à disculper la jeune fille… tandis que le véritable assassin rôde peut-être non loin de là.

S’inspirant d’un fait réel – le gang des Quarante voleuses ou Les Quarante Éléphantes, qui organisaient des grandes razzias dans les plus grandes enseignes londoniennes – Le Gang de la Tamise est une véritable plongée dans le Londres des années folles et dans des lieux interlopes où se côtoient la pègre et la bourgeoisie anglaise.

.

Cela fait un moment que cette série me fait de l’oeil, notamment pour son côté historique mélangé à une enquête policière. Je n’ai pas encore eu l’occasion de me procurer le premier tome mettant en scène les soeurs Mitford, en revanche j’ai adoré me plonger dans le Londres des années folles représenté ici. Un grand merci donc aux éditions Le Masque pour leur envoi !

J’ai immédiatement été séduit par le charme de cette histoire se déroulant dans un cadre so british. Imaginez la capitale britannique des années 1920 où la bourgeoisie côtoie la pauvreté des bas quartiers, une société patriarcale divisée et soumise à son lot de pressions et un meurtre qui vient bousculer tout ce beau monde. En plus de faire remonter à la surface pas mal de secrets profondément enfouis, cet acte va également soulever le problème des classes sociales ainsi que du mépris dont peuvent faire preuve certaines envers ceux qui sont tout en bas de l’échelle. 

L’enquête s’est quant à elle révélée palpitante et pleine de surprises, rythmée par des rebondissements inattendus et des révélations théâtrales. J’ai beaucoup pensé à Agatha Christie au cours de ma lecture, en me disant que la reine du crime a vraiment marqué le monde de la littérature puisque cinquante ans après sa mort on continue à utiliser les procédés qu’elle avait déjà mis en place à l’époque. Il n’empêche que Jessica Fellowes est parvenue à le faire à merveille, rendant hommage à la mère d’Hercule Poirot tout en imaginant une intrigue addictive et bien ficelée.

Je me suis également beaucoup attaché aux personnages, notamment à Louisa, la femme de chambre qui mène l’enquête. J’ai d’ailleurs été étonné par le rôle secondaire des soeurs Mitford, pratiquement absentes durant toute la narration. Toutefois, sans la présence de ces dernières, Louisa aurait eu beaucoup de mal à accéder à certaines informations et c’est donc une jolie équipe que forment la jeune fille, les soeurs et la police !

En somme, il s’agit d’une excellente façon de découvrir l’Angleterre du début du siècle dernier tout en se prenant au jeu de l’enquête au dénouement inattendu. Je recommande !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *