L’héritage des jumeaux diaboliques - Les Orphelins Baudelaire en moins bien

09/07/2019

Titre : L'héritage des jumeaux diaboliques

Auteur : Gareth P. Jones

Editions : Le Livre de Poche Jeunesse

Prix : 6,90€

Parution : 2 mai 2019

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Jeunesse, enquête

Résumé : Les jumeaux Lorelei et Ovide Spleenspick ne sont pas des enfants comme les autres. Ils habitent un sinistre manoir, ne vont pas à l’école et sont les héritiers d’une immense fortune. Mais surtout, ils essaient de s’entretuer depuis leur plus tendre enfance ! Un beau jour, ils se décident enfin à faire la paix. Pourtant, les tentatives d’assassinat continuent. Qui d’autre aurait intérêt à se débarrasser d’eux ?

Je remercie les éditions Le Livre de Poche Jeunesse pour l’envoi de ce livre. Dans sa présentation, il était indiqué qu’il était susceptible de plaire aux amateurs des aventures des Orphelins Baudelaire, ce qui est mon cas. Ni une ni deux, je n’ai donc pas hésité à le demander ! Pourtant, après lecture, impossible de ne pas reconnaître que cette histoire est bien fade à côté de celle des héros de Lemony Snicket…

Alors effectivement, au vu du résumé, on pourrait croire que cette histoire ressemble à l’une des aventures des Orphelins Baudelaire : un manoir aussi sinistre que l’ambiance qui y règne, des jumeaux orphelins, une énorme fortune, etc. C’est pas faux… Sauf que le tout est beaucoup moins bien. Tout le mordant propre aux Orphelins Baudelaire est ici absent. Les jumeaux sont trop effacés, leurs personnalités loin d’être suffisamment exploitées et si je devais vous les décrire, je ne sais pas vraiment quels termes j’emploierais. Il n’y a pas d’humour noir (comme on aurait pourtant pu s’y attendre en lisant le résumé et en voyant la couverture), l’écriture est assez plate, un peu ennuyante même. Le concept aurait vraiment pu donner quelque chose de drôle, surtout avec le fait que les jumeaux essayent de s’entretuer, mais non, même ça, ça reste passe-partout, pas de surprise, on ne sourit même pas face aux stratagèmes qu’ils utilisent…

Mais d’un autre côté, je dois dire que j’ai apprécié le côté enquête, très poussé, qui m’a vraiment rappelé la manière dont procède Agatha Christie dans ses romans. Il y a beaucoup de personnages et personnellement je ne me suis pas vraiment douté de l’explication finale avant que celle-ci survienne. De plus, j’ai trouvé que l’histoire était tout de même assez sombre, il y a beaucoup de meurtres et de morts suspectes.

Au niveau de la plume de l’auteur, ça aurait pu le faire si ce n’était pas aussi plat, comme déjà précisé plus haut. C’est dommage car en dehors de ça il va vraiment à l’essentiel, il ne s’encombre pas de descriptions superflues, ça se lit vraiment très vite.

Mon avis est très expéditif mais je n’ai franchement rien de plus à vous dire sur ce roman, avec lequel j’ai passé un moment assez quelconque, c’est une lecture sympathique mais loin d’être inoubliable. Dommage, si elle avait été moins passe-partout, avec un petit grain de folie en plus, elle m’aurait certainement davantage marqué !

.

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *