Replicas : Keanu Reeves et les clones

15/07/2019

Titre : Replicas

Réalisateur : Jeffrey Nachmanoff

Avec : Keanu Reeves, Alice Eve, Thomas Middleditch, ...

Genre : Science-fiction, thriller

Durée : 1h48

Nationalité : États-Unis

Sortie : 2018

Résumé : Un neuroscientifique dont la famille est tuée dans un accident de voiture utilise ses connaissances pour tenter de les ramener à la vie. Mais le gouvernement et la police s'y opposent.

« Alors Liam, cette critique de Replicas, elle arrive quand ? »

« Justement, je ne sais pas… »

« Tu as pourtant vu le film ? »

« Ben oui mais le problème, c’est que je ne sais pas trop comment en parler… »

« Comment ça ? »

« Alors en fait, le pitch donne envie avec ce scientifique qui ramène sa famille à la vie. En plus, c’est Keanu Reeves donc directement, ça fait plus de charme que la dernière bouse avec Christian Clavier. »

« Il est où le problème alors ? »

« Disons que le tout est hyper classique. Il n’y a rien de vraiment transcendant dans la mise en scène et on sent souvent que le budget est assez moyen. L’accident de voiture par exemple, il a lieu dans le noir ainsi on ne voit rien et on ne peut pas critiquer les effets spéciaux, contrairement au robot numérique auquel ils essaient de donner vie. »

« Mais c’est bien les robots numériques ! »

« On va dire que c’est sympa. Alors il y a Alice Eve que j’apprécie beaucoup dedans mais j’accroche moins à son jeu. On va dire que c’est parce qu’elle est clonée et donc pas humaine mais bon, ce n’est pas extra, ni même chez les autres acteurs -Dieu Reeves mis à part. »

« Parle alors du scénario. Le film doit bien avoir des thématiques scientifiques… »

« Même pas. Il y a du drame hein (notamment avec un tirage au sort assez drama) mais jamais le scénario n’exploite des thématiques un tant soi peu réflexives. Je veux dire, on peut reprocher à Black Mirror d’être donneur de leçon dans ses derniers épisodes mais au moins, la technologie présente instaure une vraie gravité, ce qui ne fonctionne jamais ici, sauf sur un point dont je ne veux pas parler sinon on va dire que je spoile le film… »

« Mais donc, ce n’est pas bien Replicas ? »

« Disons que ça fait le taf un samedi soir où il pleut tranquillement comme une douce soirée automnale d’antan… »

« C’est beau. »

« Non. »

« Non effectivement, c’était surtout une comparaison assez foutraque. »

« Voilà, Replicas n’est même pas une série B foutraque, ce qui aurait dit qu’il y avait au moins une accumulation d’idées intéressantes mais mal gérées. Ici, elles ne sont pas gérées du tout. Mais bon, le climax est cool parce qu’il se passe un truc sympa que je ne spoilerai pas mais qui est assez bis. »

« En rapport avec le robot numérique de début ? »

« Peut-être, j’ai dit pas de spoilers. »

« Bon ben, je le regarderai pour me faire un avis. Et au moins, tu as réussi à écrire un avis ! »

« Oui, j’espère juste que les lecteurs le trouveront drôle. »

« Oh ben tu sais, même Gad Elmaleh ne voudrait pas plagier ton humour… »

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *