Surprends-moi ! – Une surprise en demi-teinte

31/07/2019

Titre : Surprends-moi !

Auteur : Sophie Kinsella

Editions : Belfond

Prix : 20,00 €

Parution : 6 juin 2019

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Chick-lit

Résumé : Dix ans de bonheur sans nuage, deux adorables jumelles, une belle maison et des jobs épanouissants : Sylvie et Dan filent le parfait amour. Jusqu'à ce rendez-vous médical de routine où ils apprennent qu'ils vivront certainement centenaires, soit soixante-huit belles années de vie commune devant eux.
Sept décennies côte à côte ? Une éternité ! Et c'est le début de la panique...

Pour préserver la flamme, le couple lance le projet " Surprends-moi ", fait de cadeaux inattendus, dîners surprises, séances photos sexy... et autant d'occasions de malentendus, aussi drôles que désastreux. Mais les fous rires vont rapidement laisser place à d'étonnantes révélations. Et quand un scandale du passé resurgit, Sylvie et Dan en viennent à se demander : se connaissent-ils réellement ?

.

Je remercie les éditions Belfond pour l’envoi de ce livre. En tant que fan de la première heure de Sophie Kinsella et en particulier de son héroïne Becky, la fameuse Accro du shopping, c’est toujours avec plaisir que je découvre un nouveau roman né de sa plume. Cependant, au sortir de celui-ci, je dois bien reconnaître qu’il me laisse avec un sentiment mitigé.

Le problème principal de ce nouveau roman ? Le manque d’équilibre. En effet, j’ai trouvé que pendant la première moitié du roman, le ton était trop léger et humoristique, d’un humour pas aussi prenant que ce à quoi l’auteur nous avait déjà habitués. Bien que certains quiproquos restent amusants, j’ai trouvé que d’autres situations, au contraire, étaient juste gênantes et malaisantes, et pas drôles pour un sou en ce qui me concerne. À l’opposé, la seconde moitié du roman est bien trop grave et sérieuse, et semble presque totalement dépourvue d’humour. Pourtant, l’auteur utilise ce même procédé (une histoire très humoristique qui laisse place, à un moment, à un sujet bien plus sérieux) dans pratiquement tous ses autres romans, mais c’est la première fois que je ressens un réel manque d’équilibre entre l’humour et le sérieux dans un roman de Sophie Kinsella.

Par ailleurs, à titre personnel, j’ai eu du mal à comprendre la réaction du couple de personnages principaux quand le médecin leur annonce qu’ils ont encore 68 ans de vie devant eux. Dans ma vision des choses, quand on se met en couple, ce n’est pas dans l’optique de se dire que c’est à durée déterminée, au contraire on sait que c’est « normalement » pour la vie… Ou alors c’est qu’on ne s’aime pas vraiment. Non, là leur quotidien se retrouve carrément chamboulé (alors que tout allait pour le mieux jusque là), c’est comme s’ils se rendaient seulement compte à ce moment-là et qu’ils tombaient des nues… Heureusement, ce n’est pas le seul thème du roman, plutôt un thème qui permet d’en amener d’autres.

Les personnages ont également joué sur mon ressenti final. Par exemple, j’ai trouvé Sylvie trop autocentrée et Dan trop effacé pour pouvoir les apprécier. Cela reste logique car ils finissent par évoluer à la fin du roman (heureusement), mais leur personnalité m’a dérangée pendant les ¾ du roman. En fait je n’ai trouvé aucun personnage plus sympathique qu’un autre : que ce soit dans les personnages principaux ou secondaires, je les trouve tous du même acabit et donc ça n’a pas été suffisant pour que je m’attache à qui que ce soit.

Cependant, l’histoire se lit vite et reste prenante, comme pour la majorité des romans de Sophie Kinsella. On attend particulièrement de connaître le pourquoi, le point négatif étant qu’on se doute que les choses ne sont pas ce qu’on croit qu’elles sont (c’est sûrement dû au fait que j’ai déjà lu pas mal d’autres romans de l’auteur et que je sais comment elle réfléchit). Mais au final, même si je me doutais un peu de quelque chose, j’ai tout de même été satisfaite par l’explication.

En résumé, même si je trouve que ce roman a moins de mordant que ses précédents, je recommanderais tout de même ce livre aux fans de Sophie Kinsella pour compléter leur bibliographie de l’auteur. Par contre, à ceux ne l’ayant jamais lue, je conseillerais les yeux fermés de commencer par L’accro du shopping !  

.

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *