Veggie tendance Vegan - Un roman ado réussi

06/07/2019

Titre : Veggie tendance Vegan

Auteur : Charlotte Bousquet

Editions : Rageot

Prix : 14,90€

Parution : 12 juin 2019

Nombre de pages : 272 pages

Genre : Tranche de vie, YA

Résumé : Quand Mallory débarque dans sa classe de terminale, Chris tombe vite sous son charme. Mais il se sent maladroit et balourd face au charisme de la jeune fille, végétarienne, slameuse et youtubeuse, engagée dans la lutte contre les violences faites aux animaux. Challengé par son amie Nadia, il décide de devenir végétarien lui aussi pour se rapprocher de Mallory. Progressivement, il se prend au jeu, lit les livres que lui conseille sa camarade et décide de parler à ses parents de ses nouvelles convictions. Quand le prof de philo annonce un exposé en commun, Chris propose à Mallory et Nadia de travailler sur le thème de l’animal. Trouvera-t-il le courage de dévoiler ses sentiments ?

.

Quand j’ai vu passer ce roman, je dois bien avouer que je me suis d’abord demandé s’il s’agissait d’un roman ou d’un essai, voire d’un livre de cuisine. Ce qui est drôle, c’est que je ne suis pas la seule puisque tout au long de ma lecture, mes proches m’ont demandé s’il s’agissait d’un livre dans la veine de Faut-il manger les animaux ? de Jonathan Safran Foer ou de quelque chose d’approchant. Et tous, quand je leur annonçais qu’il s’agissait en fait d’un roman Young Adult, étaient toujours très intéressés et très curieux de savoir de quoi ça pouvait bien parler.

De mon côté, j’ai trouvé le point de départ de l’histoire très chouette. En soi, ce n’est pas une formule spécialement originale : un lycéen qui rencontre une lycéenne qui a une activité qu’il ne connaît pas vraiment au départ et qui va s’intéresser à ce sujet pour se rapprocher de cette personne. On retrouvait par exemple le même schéma dans Le Courage d’Être Moi dont je vous parlais par ici. Ce que j’ai bien aimé dans ce roman, c’est qu’il ne s’agit pas d’un sport ou d’une passion pour la couture ou le dessin, mais d’une conviction personnelle – très forte dans le cas de Mallory. Notre personnage principal, Chris, va donc être confronté à un constat très simple : s’il veut que Mallory s’intéresse à lui, il va falloir qu’il devienne végétarien. Ici, ce que j’ai trouvé intéressant, c’est que Chris ne suit pas bêtement une ligne de conduite pour se rapprocher de Mallory. Au contraire, l’auteur a pris soin de montrer comment l’entrée dans le végétarisme est pour Chris un véritable challenge. Tout d’abord il constate tout ce à quoi il va devoir renoncer et il comprend assez rapidement comment changer de telles habitudes de vie n’est pas forcément si simple que ça. J’ai tout particulièrement apprécié que l’auteure mette en avant le côté très social de la nourriture – ou du moins du moment du repas. Qu’il s’agisse de Chris ou de Nadia, le fait d’annoncer à leur famille qu’ils ont décidé de ne plus manger de viande est une étape importante qui permet aussi de mettre des mots sur les choix qu’ils ont fait. Je pense que l’auteure a très bien cerné le fait que au niveau culturel, partager un repas est un moment assez important et que manger différemment peut parfois être une source d’angoisse.

Par ailleurs, le lecteur suit Chris dans ses recherches sur la question du végétarisme ou de la fourrure et l’accompagne pendant qu’il remet en cause certaines choses qui faisaient jusque-là partie de son quotidien.

J’ai aussi beaucoup apprécié que l’auteure nous fasse des chapitres du point de vue de Mallory (qui sont cependant moins nombreux) : on voit que la jeune fille est une activiste très engagée mais aussi combien ces activités sont dangereuses et parfois illégales. D’ailleurs, j’ai trouvé que Mallory n’était pas présentée comme un personnage particulièrement positif : elle est assez extrême dans ses opinions et laisse peu de place au doute ou à la remise en question dans sa manière de faire les choses. Chris, quant à lui, est un personnage qui prend forcément plus son temps sur ces questions et qui se laisse vraiment le temps de se renseigner sur ces enjeux et leurs conséquences.

Last but not least, Chris écrit des scénarios de jeux de rôle pendant ses cours de philo. Etant moi même joueuse de JDR depuis des années, ça n’a pas été sans me rappeler des souvenirs de mes années d’étude.

Seul bémol pour moi, j’aurais aimé que l’auteure mette en avant le fait qu’une alimentation plus tournée vers le végétal puisse aussi être gustativement intéressante et que Chris ne se « prive » pas seulement de certaines choses mais en découvre aussi d’autres.

En bref, j’ai passé un excellent moment avec ce roman dont le concept initial est pourtant très simple, notamment parce que l’auteure a vraiment fait un très beau travail au niveau des personnages qui donnent vraiment toute sa couleur au roman. Je recommande vraiment ce roman à tous ceux qui se posent des questions sur l’alimentation traditionnelle ou qui ont envie de découvrir de nouveaux horizons !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *