Darkness on the Edge of Town - En attendant la quatrième saison !

17/08/2019

Titre : Darkness on the Edge of Town

Auteur : Adam Christopher

Editions : Lumen

Prix : 17,00 €

Parution : 6 juin 2019

Nombre de pages : 603 pages

Genre : Policier/Science-Fiction

Résumé : La préquelle de la série événement, exclusivement en roman !
Fêtes de fin d'année, Hawkins, 1984.
Le shérif Jim Hopper n'a qu'une envie : profiter tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. Mais la jeune Onze a d'autres projets. Malgré les protestations de Hopper, elle remonte un carton étiqueté " New York " de la cave, et l'assaille de questions : pourquoi le shérif a-t-il quitté Hawkins toutes ces années avant ? Pourquoi ne parle-t-il jamais de cette période de sa vie ? Et malgré ses réticences, Hopper entame l'histoire de la nuit à New York où, pour lui, tout a changé...

Été, New York 1977.
Le jeune policier commence une nouvelle vie après plusieurs années passées au Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un tout nouveau poste d'enquêteur au NYPD... Tout semble aller à merveille jusqu'à une série de meurtres étranges, très ritualisés, qui lui sont en plus aussitôt retirés par le FBI. Furieux, le jeune homme décide d'enquêter quand même, et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir... des ténèbres bien plus profondes que ce qu'aurait pu imaginer Hopper.

Stranger Things – Darkness on the Edge of Town lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les aventures de l'un des personnages favoris des fans de la série, le shérif Jim Hopper, confronté au célèbre black-out de 1977 à New York.

.

Je pense que je fais partie d’une petite minorité de gens qui ne sont pas en extase devant Stranger Things. La dernière saison notamment m’a laissé un sentiment plus que mitigé mais nous ne sommes pas là pour parler de la série mais bien de ce deuxième roman officiel qui en a découlé. Le fait est que je déteste autant l’intrigue de Stranger Things que j’adore le casting et les personnages que les acteurs incarnent à l’écran. Si j’ai souhaité découvrir ce roman, c’est par conséquent essentiellement pour Hopper, l’un de mes protagonistes préférés. Un grand merci donc aux éditions Lumen pour leur envoi.

J’ai tout d’abord beaucoup aimé la manière qu’a choisie l’auteur de raconter son histoire. On va en effet alterner entre des chapitres au présent dans lesquels Eleven questionne Hopper sur son expérience de flic à New York et ceux au passé dans lesquels on découvre celle-ci en détail. En plus de créer du rythme, ce procédé permet également de donner un aperçu de la nouvelle vie de ces deux personnages (d’ailleurs, si vous en avez la possibilité, je vous conseille de lire ce roman entre la deuxième et la troisième saison de Stranger Things).

D’autre part, je trouve que l’auteur a effectué un travail formidable en conservant l’authenticité des personnages, ce qui m’a permis de les retrouver comme si je regardais un épisode de la série ! Les nouveaux protagonistes se sont révélés tout aussi attachants et bien étudiés même si chacun avait un gros trait de caractère qu’il a conservé du début à la fin.

Je me suis également très rapidement pris au jeu de l’intrigue, bourrée d’action et de rebondissements. Certaines scènes m’ont même ému alors que je ne m’y attendais pas, me faisant verser une petite larme à la fin.

Mon seul problème concerne l’histoire en elle-même (il faut croire que c’est un souci récurrent étant donné ce que je vous ai dit plus tôt) et deux points en particulier. D’une part le fameux black-out de New York qui n’intervient qu’à la 450ème page (sur 600, ça fait un peu tard) et de l’autre la partie enquête/policier qui m’a semblé un peu faible, surtout à la fin… Je crois finalement que je m’attendais à quelque chose de plus recherché, moins classique et conventionnel. 

En conclusion, j’ai tout de même beaucoup aimé ce roman qui m’a fait passer un excellent moment de lecture malgré les quelques faiblesses que j’ai pu noter. Je vous recommande donc cette histoire, surtout si la fin de la troisième saison vous a laissé sans voix et que vous attendez la sortie de la quatrième avec grande impatience ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *