Japop' (Matthieu Rocher)

26/08/2019

Titre : Japop'

Auteur : Matthieu Rocher

Editions : De La Martinière Jeunesse

Prix : 18,00€

Parution : 20 juin 2019

Nombre de pages : 144 pages

Genre : Documentaire

Résumé : Comment écrire un scénario dans le style Ghibli ?
Quelles sont les qualités requises pour faire un bon mangaka ?
Comment se comporter avec Shigeru Miyamoto si on le rencontre ?
D'où Mario tient son look de plombier à moustache ?
Quel Pokémon est le plus dur à dessiner ?
De quoi parle One Piece, Iron Wok Jan ou Doraemon ?
Comment devenir une idole ou survivre dans un game-center ?

Mangas, jeux vidéos, animes, cosplay, idols, karaoké... plongez au cœur de la richissime et dépaysante popculture nipponne grâce à ce documentaire photo à l'humour décapant !

.

Je remercie les éditions De La Martinière Jeunesse pour l’envoi de ce livre. Les mangas c’est quelque chose que j’adore, j’apprécie également de regarder un animé de temps à autres, et du coup ça me semblait logique de demander « Japop’ ». Comme son nom l’indique, cet ouvrage se penche sur le Japon, et ce sous plusieurs angles. Je me disais que ce serait l’occasion d’en découvrir davantage sur les mangas et les animés, et pourquoi pas d’apprendre d’autres choses au passage. Au final j’ai plus parcouru que réellement lu ce livre, qui me laisse sur un ressenti plus que moyen.

L’auteur a choisi de ne s’attarder que sur certains thèmes puisque son ouvrage se découpe comme suit : Alerte clichés, Carte Japop, Manga, Jeu vidéo, Animé, Street Style, ces 4 dernières catégories étant elles-mêmes divisées en différentes parties :

  • Manga : les pourquoi du manga, la composition chimique de Monkey D. Luffy, une fiche métier mangaka, …
  • Jeu vidéo : l’histoire du jeu vidéo japonais, les niveaux inconnus de Mario, le pokédex interdit, …
  • Animé : comment écrire un scénario dans le style Ghibli, la quête ultime de Dragon Ball, les clés du cosplay, …
  • Street Style : au plus près de la rue, trois étapes pour composer avec sa timidité au karaoké, au menu des cafés, …

Comme l’auteur l’indique au début de son livre, celui-ci est un « fukubukuro », à savoir une pochette-surprise. A priori ce n’est pas un concept qui me dérange, sauf que là pour le coup si. On a vraiment un ressenti de fourre-tout random en parcourant ce livre. D’accord, le but n’est pas d’être exhaustif, mais cela n’empêche pas d’avoir une structure un peu plus travaillée pour autant… On trouve à la pelle des questions auxquelles l’auteur répond, des anecdotes, des traductions/définitions, des interviews, des méthodes à suivre, etc. Me concernant, ça part trop dans tous les sens et je trouve que parfois on est plus perdu qu’autre chose en ce qui concerne le but de ce livre. D’autant plus quand l’auteur aborde certaines choses qui ne sont pas accompagnées d’illustrations alors que ça aurait été nécessaire.

Alors on apprend certaines choses, certes, mais pas des masses non plus. Par ailleurs, j’aurais vraiment aimé trouver de nouvelles idées de mangas à lire ou d’animés à regarder, malheureusement l’auteur ne parle que des plus connus que j’ai soit déjà vus/lus ou que je connais mais qui ne m’intéressent personnellement pas. Citons à titre d’exemples Ghost in the Shell, Dragon Ball, Chi, One Piece, Your Name, Fairy Tail, etc.

Je pense aussi que cet ouvrage convient davantage à un public jeune, certainement plus novice dans le sujet et plus réceptif à l’humour que l’auteur essaye d’insuffler par moments. Me concernant, les sujets qui m’intéressaient le plus dans ce livre sont abordés de telle sorte que je connaissais déjà pratiquement toutes les informations avant de les lire. L’ouvrage est malheureusement trop général à mon goût et ne me convient pas : je n’aurais certainement pas dû le lire en premier lieu, il ne porte pas assez sur les sujets qui m’intéressent.

En bref, Japop’ n’a personnellement pas répondu à mes attentes. Je le recommanderais davantage à quelqu’un de totalement novice en ce qui concerne le Japon et qui est intéressé par de multiples aspects du pays. Me concernant, j’espérais au moins que les parties sur les mangas et les animés m’instruiraient un minimum, malheureusement j’en connaissais déjà pratiquement tout le contenu.

.

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *