Superman Dawnbreaker - Une petite déception...

10/08/2019

Titre : Superman Dawnbreaker

Auteur : Matt de la Peña

Editions : Bayard

Prix : 16,90 €

Parution : 26 juin 2019

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Science-Fiction

Résumé : Le jeune Clark Kent a toujours été le plus fort, le plus rapide et le plus intelligent. Mais il fait tout pour ne pas attirer l'attention sur ses superpouvoirs. Jusqu'au jour où, attiré par des pleurs, il découvre la petite Gloria Alvarez et le terrible secret. Avec l'aide de sa meilleure amie, Lana Lang, il va tenter de découvrir la vérité derrière les façades de Smallville. Mais à quel prix ?

.

Alors vous ne le savez pas mais je suis un énorme fan de la série Smallville qui m’a accompagné durant une bonne partie de mon adolescence. J’adorais à l’époque suivre les péripéties de Clark Kent, Chloe Sullivan, Lana Lang et tous les autres. Bon, pour être totalement honnête, les dernières saisons m’ont un peu déçu mais je garde tout de même un excellent souvenir général qui me donne parfois envie de me refaire tous les épisodes. Vous imaginez donc bien qu’en voyant la sortie de ce roman sur les débuts de Superman, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter dessus en pensant retrouver ce que j’aimais tant dans la série. Au final, je vous avoue que ma lecture s’est révélée différente de celle à laquelle je m’attendais mais je remercie tout de même les éditions Bayard pour leur envoi.

Contrairement à Smallville, je ne suis absolument pas sensible à l’univers DC Comics (#teamMarvel) et je crois malheureusement que cette histoire se rapproche davantage du second que de la première… Je me trompe peut-être sur ce dernier point mais je n’ai en tout cas pas retrouvé ce qui m’avait tant plu dans la série, et j’irai même plus loin en disant que les seuls points similaires entre Smallville et Superman Dawnbreaker sont leurs défauts.

Il y a par exemple le personnage de Clark qui m’a semblé tout aussi insupportable dans le roman qu’il a pu l’être dans la série. Dans Smallville déjà c’était loin d’être mon protagoniste préféré mais au moins, on peut remarquer une certaine évolution au fil des épisodes. Ici, en revanche, Clark est aussi niais et mou qu’il l’était dans les premières saisons. Il n’a aucune personnalité, est incapable de prendre une décision et s’attarde plus que nécessaire sur des détails au lieu d’agir. 
Je ne me suis d’ailleurs pas non plus attaché aux autres personnages qui m’ont semblé très manichéens et sans aucune profondeur…

Le style de l’auteur m’a également posé problème puisque je l’ai trouvé trop scolaire et fade. La plupart des descriptions sont inutiles, les dialogues pauvres et sonnent faux, et le rythme mal travaillé… En revanche, j’ai plutôt apprécié l’intrigue qui a le mérite d’être entraînante et bien pensée.

En somme, je n’ai pas réellement passé un mauvais moment mais il n’empêche que je n’ai pas non plus eu le plaisir de retrouver les personnages auxquels je m’étais tant attaché dans mon adolescence. Est-ce que je recommande ce roman ? Oui, si vous cherchez juste une intrigue palpitante et une histoire sans prise de tête mais pas forcément si vous souhaitez découvrir Superman à travers un support différent des comics, de la série ou du cinéma.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *