Battle at Big Rock : jurassic court

25/09/2019

Titre : Battle at Big Rock

Réalisateur : Colin Trevorrow

Avec : André Holland, Natalie Martinez, Melody Hurd, ...

Genre : Action

Durée : 9 minutes

Nationalité : États-Unis

Sortie : Septembre 2019

Résumé : Une famille recomposée part faire du camping au nord de la Californie. Alors qu'ils s'apprêtent à partager leur dîner, ils reçoivent l'indésirable visite de quelques dinosaures.

.

On n’est jamais à l’abri d’une surprise quand on parle de franchise en quête de promotion. C’est ainsi que Colin Trevorrow nous a balancé un court-métrage de huit minutes situé dans l’univers de Jurassic World du nom de « Battle at Big Rock ». De quoi faire parler de la franchise étant donné un épisode précédent régulièrement raillé (bien que l’auteur de ces lignes l’ait défendu ici même).

On sent ainsi l’influence de Bayona dans les choix de photographie afin de faire le lien avec un troisième volet qui risque de se mettre à dos plusieurs spectateurs au vu de la fin de « Fallen Kingdom ». Trevorrow arrive ainsi en huit minutes à ancrer cette décision finale en plaçant son court dans un milieu familial que l’on sent compliqué (une situation habituelle pour la franchise).

Néanmoins, la principale idée de la première partie est cette fenêtre sur ces dinosaures, plaçant les personnages et les spectateurs dans cette même position de voyeurs passifs, obligés de se réfugier derrière un « écran » pour se sentir en sécurité et profiter de leur place pour faire face à la beauté mais également à la puissance des dinosaures. De quoi rendre le tout intéressant pendant plusieurs minutes, sans nécessairement dresser plus loin la réflexion.

En effet, la deuxième partie s’oriente plus dans l’action et surtout la survie avec un danger présent mais filmé sans grand génie. Il y a de quoi être diverti évidemment mais après visionnage, on préférera se refaire « Le monde perdu », suite sous-estimée dirigée par Spielberg qui avait su créer le suspense avec un même décor et ce avec plus d’intérêt. Il faudra plutôt patienter jusqu’à la fin du court-métrage pour assister dans le générique de fin aux idées les plus intéressantes par les liens entre dinosaures et êtres humains par le biais d’images amateurs. Le tout est fugace mais amène plus de choses que le restant de ces huit minutes pas mauvaises mais pas non plus indispensables.

Ainsi, si c’est toujours un plaisir de voir André Holland et de pouvoir assister à la présence de dinosaures assez bien faits, le tout est à l’image de la reprise de la franchise par Colin Trevorrow : les idées sont présentes mais sans que cela ne marque de manière permanente au vu d’une absence de concrétisation de celles-ci. On espère dès lors que le prochain Jurassic World saura appréhender les prémisses finales de Fallen Kingdom avec plus d’intérêt que ce court-métrage.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *