Late Night : Une belle surprise !

05/09/2019

Titre : Late Night

Réalisateur : Nisha Ganatra

Avec : Emma Thompson, Mindy Kaling, John Lithgow, Hugh Dancy, Reid Scott, ...

Genre : Comédie

Durée : 1h43

Nationalité : Américain

Sortie : 21 août 2019

Résumé : Après près de trente ans à l’antenne, Katherine Newbury, une célèbre présentatrice de « late show », qui voit son audience quotidienne en constante baisse, soupçonne qu’elle pourrait bientôt perdre sa place sur le petit écran. A moins qu’elle ne réussisse une transformation qui change la donne. Au même moment elle embauche, un peu par obligation, Molly, une jeune femme d’origine indienne, sans véritable expérience dans le milieu, dans son équipe d’auteurs qui manque cruellement de diversité. Une nouvelle employée qui pourrait lui être bien plus utile qu’elle ne l’aurait pensé. Ces deux femmes que tout oppose, que cela soit leur culture ou leur génération, vont faire des étincelles en tentant de sauver le talk-show.

.

Late Night est une comédie réalisée et écrite par deux femmes, une situation qui n’est pas des plus communes, et donc je pense qu’il est plutôt intéressant de le noter. Nisha Ganatra est derrière la caméra et réalise ici son premier long-métrage, tandis que le scénario a été écrit par la vedette de la comédie sur petit écran, Mindy Kaling, qui incarne Molly Patel dans le film, dont elle est également co-productrice. Anecdote amusante : l’actrice s’est inspirée de sa propre expérience comme stagiaire pour l’animateur Conan O’Brien, il y a quelques années, pour l’écriture du scénario. Elle a également révélé qu’elle avait imaginé Emma Thompson dans le rôle de Katherine Newbury depuis le début.

Late Night peut dans un sens vaguement rappeler « Le Diable s’habille en Prada ». Mais ici l’histoire se déroule dans le contexte des talk-shows américains de fin de soirée. Ces émissions, très populaires aux Etats-Unis, prennent place en troisième partie de soirée et sont un mélange d’humour et d’interviews, regroupant différents segments dont par exemple le monologue d’entrée du présentateur. The Tonight Show Starring Jimmy Fallon, The Late Show With Stephen Colbert, Jimmy Kimmel Live! ou The Late Late Show With James Corden font partie des late shows les plus célèbres.

Le film de Nisha Ganatra présente Katherine Newbury (Emma Thompson), une célèbre présentatrice d’un de ces late shows, qui perd au fur et à mesure de l’audience. Une baisse conséquente, qui pourrait bien lui coûter sa place en troisième partie de soirée si elle ne parvient pas à revitaliser l’émission. Il faut dire que la présentatrice se montre hautaine et cruelle avec ses employés, qu’elle ne connaît pas, les surnomme par des numéros et les vire pour n’importe quelle raison. Le film débute d’ailleurs avec Katherine virant un de ses employés pour un motif plus que discutable. C’est alors qu’elle se voit dans l’obligation de le remplacer par une femme, car son équipe d’écrivains -composée uniquement d’hommes blancs-, manque cruellement de diversité. C’est ainsi que Molly Patel (Mindy Kaling), une jeune comique qui travaille dans une usine chimique et n’ayant pas la moindre qualification ou expérience dans le milieu, se retrouve embauchée dans l’équipe de l’émission de Katherine Newbury, qu’elle admire depuis l’enfance. Pourtant son nouveau travail ne s’annonce pas de tout repos. Mais Molly est persévérante et ne compte pas s’avouer vaincue face à l’impitoyable Katherine Newbury. Leur rencontre annonce un conflit de générations et de cultures, opposant la culture de la télévision « à l’ancienne » à celle des réseaux sociaux.

Emma Thompson et Mindy Kaling forment un duo de choc tout aussi improbable qu’irrésistible entre une Emma Thompson décharnée en présentatrice au bord du gouffre, prête à tout pour sauver son émission, et une Mindy Kaling aussi spontanée qu’attachante en jeune comique, qui compte bien réaliser son rêve de petite fille. Une chose est sûre, rien n’est fait pour que les deux femmes s’entendent, mais pourtant leur travail d’équipe, réellement nécessaire en cette situation de crise, pourrait bien changer la donne.

Molly est un personnage attachant par sa spontanéité, sa persévérance et surtout par sa façon de se donner à fond dans ce travail, pour lequel elle n’a aucune qualification, ni même expérience, mais dont elle a toujours rêvé. Pourtant, il apparaît évident au bout d’un moment que le personnage de Molly n’est pas le pilier central du film. Et Mindy Kaling a très justement écrit la comédie, sachant notamment quand il est nécessaire de laisser plus de place au personnage de Katherine Newbury et à sa génialissime interprète.

Mais qui est véritablement Katherine Newbury ? Katherine Newbury est une célèbre présentatrice britannique d’un late show américain et comique, elle est à la tête de son émission de troisième partie de soirée depuis trente ans mais ne semble plus en phase avec le monde actuel et risque donc d’être remplacée. Il faut admettre que Katherine s’est installée dans une routine depuis tant d’années, ne prenant pas de risques, ne s’écartant jamais de ce qu’elle sait faire ou de ce qu’elle apprécie et ne tente pas de se moderniser.

Néanmoins, Katherine Newbury est un personnage bien plus complexe que l’on pourrait le penser. Elle est sans cœur avec ses employés. Elle ne semble plus en adéquation avec la réalité et n’a pas d’amis à part son mari malade (John Lithgow), qui est toujours là pour la soutenir. Katherine est dans un sens perdue dans sa solitude et son émission est tout ce qu’elle a. Ainsi, la présentatrice nous apparaît d’abord comme la pire des patronnes mais au fur et à mesure elle finit par nous toucher.

Cependant, une chose est sûre, le film ne serait pas le même sans Emma Thompson. Elle est son plus gros atout. L’actrice, dont le talent est depuis longtemps reconnu (avec deux Oscars à son compteur), est époustouflante dans Late Night et donne au film toute son énergie. Beaucoup ont sûrement oublié qu’Emma Thompson a d’abord commencé dans la comédie et son talent indéniable pour faire rire est ici très bien mis en lumière. L’actrice est magistrale dans ce nouveau rôle fait sur mesure. Elle est le pilier central. D’autant que le personnage de Katherine, une femme de poigne qui ne mâche pas ses mots, pourrait tomber très rapidement dans la caricature, mais le jeu de l’actrice juste et pertinent permet de ne jamais tomber dedans. De plus, son humour à la britannique est irrésistible et fait trépigner d’impatience d’entendre sa prochaine réplique.

Le film, qui a d’ailleurs obtenu le « ReFrame Stamp » (qui est une distinction pour les projets disposant d’une parité entre les sexes dans l’équipe de tournage), traite également, en second plan, des sujets d’actualité et des problématiques de notre société, tout en restant sous le ton de l’humour. Cela passe par le sexisme, la discrimination des femmes par rapport à leur âge, du manque de diversité dans certains milieux professionnels ou encore la place des réseaux sociaux à l’heure actuelle. Cette seconde vision du film le rend extrêmement intéressant, car sous une couche d’humour, il fait prendre conscience de ces problématiques qui touchent beaucoup de milieux et des changements à envisager. D’autant plus que le film est mené par des femmes et sait grâce à cela traiter de ces sujets d’une manière relativement sincère et juste.

Le long-métrage de Nisha Ganatra ouvre également une porte sur le monde du spectacle et les coulisses des late shows. En effet, les nombreuses scènes dans les bureaux ou sur le plateau de l’émission reflètent d’une part la difficulté de Katherine Newbury d’être en connexion avec son audience et d’autre part la particularité de ce monde du spectacle, qui est un monde à part entière.

Late Night est un long-métrage bon en de nombreux points. D’abord, il est original (c’est vrai, pour une fois que ce n’est pas une suite ou un remake). Ensuite, il met en lumière et nous fait réfléchir sur différentes thématiques actuelles, traitant notamment de la diversité, de l’inclusion, de l’écoute de chacun et délivre le message qu’il y a de la place pour chacun. Il est à la fois réaliste, juste et dynamique, et on s’attache aux personnages, étant chacun touchant à leur façon, tandis que ses répliques épiques sont un véritable régal.

Pour ma part, ce film est une très belle surprise. En plus d’être originale, cette histoire est pertinente. On ne voit pas le temps passer. Mon coup de cœur va bien sûr à l’incroyable Emma Thompson, dont le génie fait vivre tout le film. Mais j’ai également particulièrement apprécié voir l’évolution de la relation entre Katherine et Molly.

En bref, Late Night est une comédie réussie et intéressante, disant des choses importantes en toute simplicité et légèreté. Une très belle surprise qui nous fait passer un agréable moment !

.

Bercée par la magie de Disney, j’aime me perdre à imaginer et créer de belles histoires. Je passe le plus clair de mon temps libre assise dans une salle de cinéma et l’actu ciné suffit à égayer ma petite journée.
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *