American Royals #1 (Katharine McGee)

23/10/2019

Titre : American Royals #1

Auteur : Katharine McGee

Editions : Lumen

Prix : 16,00 €

Parution : 5 septembre 2019

Nombre de pages : 562 pages

Genre : Young Adult, uchronie, romance

Résumé : Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?
Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s'est vu proposer la couronne. Et, au lieu d'insister pour que son pays devienne une république... il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c'est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L'une sera la future reine, l'autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l'enfance ce que l'on attend d'elles. Mais elles ne sont pas n'importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d'une rébellion...

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir... une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d'une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu'au jour où sa sœur est soudain sommée d'épouser l'homme dont elle est tombée amoureuse... Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l'ordre de succession alors qu'il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d'influence et secrets d'alcôve... Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l'Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

.

Je remercie les éditions Lumen pour l’envoi de ce livre. Dès que j’ai eu connaissance du concept de celui-ci, j’ai absolument voulu le découvrir. Malheureusement, mon cœur balance plus vers la déception que le coup de cœur en ce qui concerne ce premier tome d’« American Royals ».

Ce qui m’a le plus dérangée ici, c’est que l’auteur revendique dans son résumé, dans sa couverture, etc. un concept qu’elle n’exploite réellement à aucun moment. L’intrigue prend place aux USA mais elle pourrait se dérouler dans n’importe quel autre pays : la monarchie est utilisée telle qu’on la connaît sans aucune forme originalité, et sans même être « adaptée » aux USA. Contrairement à ce que semblait nous vendre le résumé, l’histoire ne révolutionne rien…

Pire : quand on regarde cette dernière, on se rend compte que sur les presque 600 pages qu’elle compte, il ne se passe pas un seul événement marquant, en dehors de celui qui survient à la toute fin. En fait nous sommes ici face à de multiples intrigues amoureuses, qui prennent clairement le pas sur tout le reste. Aussi, presque tout le déroulement de l’intrigue est prévisible, il n’y a pas vraiment de surprise. Dans le même genre, j’ai pris bien plus de plaisir à découvrir la saga de La Sélection (Kiera Cass).

Ce qui sauve ce roman, c’est l’écriture de l’auteur (tout de même fluide et qui nous maintient accrochés à l’histoire malgré les longueurs et tout le reste) ainsi que ses personnages, qu’on prend un certain plaisir à suivre. Nous avons droit ici à 4 points de vue exclusivement féminins. Tout d’abord celui de Béatrice, princesse héritière, sur les épaules de qui repose le futur de la monarchie américaine, ce qui est un gros poids à porter pour la jeune femme. Ensuite Samantha, petite sœur de Béatrice, qui contrairement à son aînée n’en fait un peu qu’à sa tête en plus d’être son opposé en termes de personnalité. Il y a aussi Nina, l’amie d’enfance de Samantha, dont le quotidien de roturière est fortement impacté par le fait qu’elle fréquente la royauté. Et enfin Daphné, ex petite amie du prince Jefferson (le frère jumeau de Samantha), arriviste pure et dure qui est prête à tout pour reconquérir le cœur de ce dernier.

En bref, si comme moi vous vous attendez à une uchronie dont l’intrigue est riche en complots, rebondissements, etc. passez votre chemin car vous risquez d’être déçus. En ce qui me concerne, je ne sais pas encore si je lirai le second tome lorsque celui-ci sera écrit et traduit. Je suis curieuse de connaître la suite, mais je suis tout de même freinée par mon ressenti général envers ce premier tome.

.

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *