CinéMagique : l'attraction du cinéma !

18/10/2019

.

La nouvelle est presque passée inaperçue mais l’attraction CinéMagique a disparu de Disneyland Paris depuis plus d’un an déjà. On se sent dès lors très triste qu’une attraction aussi intéressante ait dû fermer au vu de l’intérêt cinématographique de la chose.

L’idée de ce court-métrage est assez simple : dresser une lettre d’amour au septième art par le biais d’une histoire originale traversant les films. En cela, le défi est réussi au vu de la multitude d’extraits utilisés et même réactualisés en 2012. On passe dans plusieurs genres en partant du cinéma muet avec une facilité surprenante et sans que les liens ne fassent trop forcés (mis à part une séquence d’ouverture de portes qui reste néanmoins des plus amusantes).

Visuellement, le résultat tient la route par la réappropriation des différentes scènes et de la gestion des personnages ajoutés. Dans ce sens, on sent dans leur interprétation que les acteurs s’amusent beaucoup à jouer dans ce voyage à travers le cinéma. Martin Short et Julie Delpy, tout en justifiant un spectacle bilingue pour satisfaire une plus large audience, forment un couple drôle qui porte ce qu’il faut d’implication et de burlesque pour que l’on se sente concerné pour eux.

Les vingt-six minutes passent dès lors assez rapidement malgré la nature assez « unique » de l’attraction, celle-ci renvoyant au cinéma dans ce qu’il a de plus universel. En effet, à part quelques rares effets, CinéMagique passe principalement dans le rapport du spectateur à l’écran. Pas de 4DX et de sièges en mouvement comme pour Star Tours par exemple : c’est l’écran qui offre la magie ici et le final va en ce sens.

C’est ce qui rendait CinéMagique si indispensable : en reprenant diverses œuvres et en se les réappropriant par un voyage fantastique à travers les genres et les codes visuels et narratifs, l’attraction se révélait véritable déclaration d’amour pour le cinéma. Tous les ressorts usés ici, aussi bien sur le fond que sur la forme, se faisaient preuves d’une passion puissante pour cet art qui régit nos vies et peut transformer la morne tristesse d’une existence en échappatoire, certes momentané, vers des univers aussi différents qu’ils offraient chacun un potentiel infini.

En cela, voir cette attraction remplacée par un spectacle régulièrement annulé par souci technique s’avère d’une ironie assez forte. Bien que cela relève d’un art du spectacle autre, il est quand même dommage que, suite à une audience se désintéressant de la proposition de CinéMagique, celle-ci se retrouve à laisser sa place à quelque chose se rapprochant plus du divertissement basique que de la proposition de divertissement passionnante et passionnée de départ. Restons positif et pensons que tant que la magie du cinéma subsiste, les rêves peuvent continuer d’exister…

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *