L'accident de l'A35 - Un roman policier vieillot...

06/10/2019

Titre : L'accident de l'A35

Auteur : Graeme Macrae Burnet

Editions : Sonatine

Prix : 21,00 €

Parution : 19 septembre 2019

Nombre de pages : 336 pages

Genre : Policier

Résumé : Avocat respectable dans une petite ville alsacienne, Bertrand Barthelme, trouve la mort une nuit dans un accident de voiture. Lorsque l'inspecteur Georges Gorski vient annoncer la triste nouvelle à sa femme, celle-ci lui apparaît peu affectée. Une seule question semble l'intriguer : que faisait son mari sur cette route au milieu de la nuit ? Question banale en apparence, mais qui va vite mener Gorski à s'interroger sur la vie de cet homme et de ce couple de notables apparemment sans histoires.

Après La Disparition d'Adèle Bedeau, on retrouve dans cette nouvelle enquête de l'inspecteur Gorski tout le talent de Graeme Macrae Burnet pour disséquer des vies réputées ordinaires, où la faille n'est jamais loin. Tout le long d'une intrigue passionnante, il nous fait pénétrer dans un théâtre de solitudes peuplé de personnages étouffés par leurs existences, au bord de la rupture. Un nouveau coup de maître.

.

Je n’ai pas lu le premier roman de l’auteur (en tout cas le « premier tome » de cette duologie) et c’est donc avec un regard neuf que je me suis plongé dans celui-ci. Le résumé m’avait beaucoup intrigué car j’adore ces intrigues qui se déroulent dans des petites villes où tout le monde se connaît. Vous imaginez donc ma déception lorsque l’histoire ne s’est pas du tout révélée à la hauteur de mes espérances, loin de là même… Je remercie néanmoins les éditions Sonatine pour leur envoi. 

Dès le départ j’ai eu du mal avec le style de l’auteur, à la fois lourd et vieillot. Malgré ses quelques 300 pages, j’ai mis une éternité à venir à bout de cette histoire et ce en grande partie à cause de l’écriture de Graeme Macrae Burnet. L’accident de l’A35 manque par ailleurs cruellement de rythme, ce qui ne m’a évidemment pas aidé…

Je ne me suis pas non plus attaché aux personnages qui m’ont particulièrement agacé tout au long de ma lecture. L’inspecteur Gorski, notamment, est à lui seul un ramassis de stéréotypes qui en fait un protagoniste prévisible et peu réaliste. 

Le suspense, enfin, aurait pu être efficace si seulement les révélations étaient moins tirées par les cheveux. Il y a une mise en abîme assez intéressante cependant mais malheureusement cela n’a pas suffi pour me convaincre…

Au final, je ne sais pas vraiment à qui recommander ce roman parce que malgré mon ressenti, j’ai l’impression qu’il a su trouver son public. Peut-être que le « problème » vient donc de moi, auquel cas le meilleur moyen de vous faire un avis est de vous lancer ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *