Margaret Atwood, star de la littérature contemporaine

31/10/2019

Après le succès encore actuel de La Servante écarlate, Margaret Atwood vient de publier une suite – Les Testaments – tout juste présente dans les librairies françaises.

 

Résumé : Lorsque les portes du fourgon se referment sur Defred, à la fin de La Servante écarlate, les lecteurs n’ont aucune idée de ce que lui réserve l’avenir : la mort ou un nouveau départ. Les Testaments apportent enfin une réponse à leurs questions. Nous retournons à Gilead quinze ans après avoir laissé Defred à son avenir incertain, grâce aux témoignages explosifs de trois narratrices.

 

 

 

A peine sorti, ce nouvel opus connaît déjà un franc succès, aussi bien chez les lecteurs que la critique. Après avoir obtenu son deuxième Booker Prize, cette fois pour Les Testaments, Margaret Atwood reçoit l’Ordre britannique des compagnons d’honneur, remis lors d’une cérémonie au château de Windsor par la reine Elisabeth II en personne, pour « services rendus à la littérature ». Cette distinction a rendu l’écrivaine très émue :

« Quand vous voyez la reine, à son âge, avec cet emploi du temps, c’est une inspiration pour tout le monde. »

Créé en 1917 par le roi George V, l’ordre des compagnons d’honneur récompense les personnalités qui ont, à leur manière et à travers leur art, contribué à changer le monde. Après J.K. Rowling en 2017, c’est donc au tour de Margaret Atwood – dans le domaine de la littérature – d’être décorée de cette prestigieuse récompense pour son œuvre, et plus particulièrement pour Les Testaments. Et pour cause :

« Chers lecteurs : pour ce livre, j’ai puisé mon inspiration dans toutes les questions que vous m’avez posées à travers les années sur Gilead et ses rouages internes. Enfin, presque toutes ! Mon autre source d’inspiration, c’est le monde dans lequel nous vivons. »

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *