Plan cœur, saison 2 : surprenamment réussi

11/10/2019

Titre : Plan Cœur

Créée par : Noémie Saglio, Julien Teisseire, Chris Lang

Avec : Zita Hanrot, Sabrina Ouazani, Joséphine Drai, March Ruchmann, Syrus Shahidi, Tom Dingler, Yvan Naubron, ...

Format : 30 minutes

Diffusion : Netflix

Genre : Comédie, drame

Résumé : Quelques mois ont passé depuis qu’Elsa a découvert la vérité sur Jules et qu'elle a décidé de faire un break à "Buenos Aires". Milou et Antoine ont découvert les joies de la parentalité, couches lavables comprises, Charlotte est investie à 200% dans Pinkars. De retour à Paris, est-ce qu’Elsa parviendra à pardonner ses meilleures amies ? Et surtout a-t-elle ouvert la porte à l'amour ?

La saison 2 de Plan Cœur est revenue ce matin sur Netflix et je me suis empressée de la binger. Je viens de la terminer donc voici ma réaction à chaud : elle est surprenamment réussie ! Je ne suis pourtant pas fan de cette habitude financière qu’a Netflix de donner une suite à des séries qui n’en avaient pas besoin mais pour Plan Cœur — et pour une fois — je trouve que ça a été bien fait. Il y a bien entendu des défauts (je pense que ça se devine à la note), mais dans l’ensemble j’ai été agréablement satisfaite. 

Honnêtement, je m’attendais au pire mais je dois reconnaître que le résultat n’est pas si mal que ça. La série est toujours aussi prenante, aussi bingeable et facile à regarder. On prend finalement plaisir à retrouver les trois copines et Jules (maintenant Julio) et à savourer la série parisienne de Netflix. Même si, cependant, cette saison ne rend plus autant hommage à la Ville Lumière, capitale de la France, que dans la saison 1. Et je vais peut-être surprendre et même être l’une des rares à avancer que j’ai même préféré cette saison à la première. Plan Cœur reste farfelue dans son intrigue et dans ses personnages, mais je trouve qu’elle retranscrit encore mieux que la saison dernière la vie réelle et les relations humaines. Et en termes d’intrigue, je trouve que c’est plus intéressant de se concentrer un peu plus sur Elsa que sur Charlotte et Milou — même si on continue à voir ces dernières et surtout, cette dernière. D’ailleurs, les intrigues entourant Charlotte sont beaucoup moins imposantes cette saison que dans la première et me concernant, c’est un plus. J’ai beaucoup aimé voir les développements d’Elsa mais surtout de Jules.

Après la trame de fond reste très répétitive et similaire à la première saison : les mensonges, les copines qui essaient absolument de lui refourguer un mec, des plans par-ci, des plans par-là… Et si on embarque facilement (en même temps les épisodes durent entre 20 et 25 minutes donc ce n’est pas non plus hyper compliqué), un sentiment reste dominant : à quoi sert cette saison ? En réalité, la fin de la première était belle, poétique et laissait place à l’imagination. Cette suite fait goutte d’eau qui fait déborder le vase et est inutile au possible. D’autant que les dénouements aux problèmes installés dans cette saison 2 (généralement des problèmes de séparation) sont amenés un peu trop rapidement.

Il y a un truc que je ne comprends pas non plus : Charlotte qui se permet de mettre des fessées à son employé gay (par deux fois dans une saison de six épisodes). Si on avait mis en scène un patron masculin faisant ça à son employée lesbienne (ou pas d’ailleurs), cela aurait assurément fait scandale. Et je trouve ça un peu abusé et je ne comprends même pas ce choix de lui donner cette caractéristique. On apprend par la suite qu’ils sont potes mais c’est assez récent comme amitié et de plus, quand on ne le sait pas, lorsqu’on voit cette fessée la première fois, on est un peu abasourdi. 

Malgré ces petits défauts çà et là, la série se regarde hyper facilement et hyper rapidement. C’est cucul, parfois même ridicule mais ça reste vraiment feel good et ça fait du bien de regarder des fictions légères comme celle-ci de temps en temps. Si Netflix offre une saison 3 à Plan Cœur (même si encore une fois, ce serait complètement inutile), je la regarderai. 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *