Les oubliées - Un conte macabre !

25/11/2019

Titre : Les oubliées

Auteur : K.R. Alexander

Editions : Bayard

Prix : 13,90 €

Parution : 16 octobre 2019

Nombre de pages : 272 pages

Genre : Horreur

Résumé : Le cauchemar !
Josie et sa petite soeur s'installent chez leur grand-mère pour un séjour à durée indéterminée.
Le pire, c'est que la maison, isolée, au-milieu de nulle part, donne sur une forêt sombre et menaçante.
Dès leur arrivée, leur grand-mère impose des règles strictes :
- Ne jamais traverser les bois.
- Ne jamais laisser entrer une poupée dans la maison.
- Ne jamais ouvrir les fenêtres après la tombée du jour.

Et chaque nuit, Josie fait le même rêve inquiétant : une voix d'enfant l'appelle à l'aide. Depuis, elle n'a plus qu'une idée en tête : fuir !
Mais il est peut-être déjà trop tard.

.

Si les fêtes de fin d’année ce n’est pas trop votre truc, que les films et les romances de Noël vous font lever les yeux au ciel et que vous aimeriez prolonger la période d’Halloween, ne cherchez plus, Les oubliées est le roman qu’il vous faut. Quoi de mieux en effet qu’une poupée bien flippante sur la couverture, une maison isolée et des bois sombres pour frissonner sous sa couette le temps de quelques heures ? Personnellement j’ai adoré et je remercie donc les éditions Bayard pour leur envoi.

Malgré les apparences, Les oubliées n’est pas qu’une simple histoire destinée aux enfants. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il y a un second degré de lecture mais je trouve que les réflexions apportées par l’auteur et la densité de certaines scènes dépassent largement le cadre du roman jeunesse. L’intrigue développée par l’auteur est certes rapide par moments et emprunte parfois quelques raccourcis, mais elle n’en demeure pas moins aboutie et bien pensée. 

D’autre part, l’ambiance instaurée par l’auteur tient toutes ses promesses ! Elle est bien creepy comme je les aime et rythmée par des moments surprenants et plutôt angoissants. C’est d’ailleurs cette atmosphère singulière qui m’a tenu en haleine durant les 270 pages que j’ai dévorées d’une traite !

Enfin, je me suis rapidement attaché à Josie et sa petite sœur qui m’ont touché par leur sensibilité et leur naïveté. Les aventures qu’elles vont vivre sont palpitantes et pleines de rebondissements, à mi-chemin entre le conte fantastique et le film d’horreur. Pour ceux qui connaissent, elles m’ont un peu rappelé Fablehaven de Brandon Mull, une saga jeunesse que j’ai lue et adorée durant mon adolescence.
Les oubliées est donc une histoire macabre que je recommande à tous les amateurs du genre qui n’ont pas (encore) été embarqués par la magie de Noël !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *