Liquide inflammable - Une nouvelle enquête addictive !

19/11/2019

Titre : Liquide inflammable

Auteur : Robert Bryndza

Editions : Belfond Noir

Prix : 19,90 €

Parution : 5 septembre 2019

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Thriller

Résumé : Alors qu'elle sonde les profondeurs d'une vieille carrière inondée à la recherche d'une cargaison de drogue, l'inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d'enfant.
Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l'Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.

Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière.
Mais entre la pression de sa hiérarchie, l'effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu'elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu'étonnantes... et dangereuses.

L'eau est un parfait tombeau. Et l'on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

.

J’avais déjà lu et adoré les deux romans précédents de l’auteur avant de me plonger dans celui-ci. Je n’avais donc aucun doute sur le fait que j’allais passer un très bon moment en compagnie de l’inspectrice Erika Foster. Cette nouvelle enquête est, je pense, la plus aboutie des trois et celle qui m’a le plus tenu en haleine, avec un bon rythme et des retournements de situation à la fois surprenants et plausibles. Un grand merci donc aux éditions Belfond Noir pour leur envoi.

Cette fois on se retrouve face à un cold case, une de ces affaires jamais résolues qu’on vient rouvrir des années après les avoir classées sans suite. Il s’agit d’un genre périlleux car souvent propice aux longueurs. En effet, les auteurs étant obligés de revenir sur chaque témoignage et indice précédemment récoltés, l’ensemble peut sembler redondant. Robert Bryndza a cependant un style très fluide et prenant qui m’a rapidement entraîné dans cette intrigue aux multiples rebondissements. 

Dans ce troisième volume on en apprend également davantage sur Erika Foster. Je vous conseille donc de lire les tomes précédents avant celui-ci, même si l’histoire principale demeure indépendante. Erika reste fidèle à elle-même, toujours aussi têtue et obstinée, prête à tout pour découvrir la vérité. Son personnage se complexifie de tome en tome, devenant ainsi plus attachant et touchant. Parfois elle me fait un peu penser à D.D. Warren de Lisa Gardner et c’est donc avec plaisir que je la retrouverai dans le prochain roman de l’auteur. 

L’histoire, enfin, est très bien pensée et documentée. Le suspense est maintenu jusqu’à la fin et même si j’ai deviné une partie de la « grosse révélation » en cours de route, mon plaisir de lecture n’en a pas été gâché pour autant. En revanche, l’auteur dévoile beaucoup d’éléments sur les intrigues précédentes, d’où mon conseil de les découvrir dans l’ordre ! 

Quoi qu’il en soit on sent que l’auteur gagne en maturité au fil du temps, améliorant à la fois son style et ses histoires. Le quatrième tome promet donc d’être excellent et j’ai d’ores et déjà hâte de m’y plonger !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *