Des Astres - Le coup de cœur inattendu

07/12/2019

Titre : Des astres

Auteur : Séverine Vidal

Editions : Sarbacane

Prix : 16,00€

Parution : 4 septembre 2019

Nombre de pages : 234 pages

Genre : Contemporain, YA

Résumé : C'est l'histoire de Pénélope, une fille que sa mère n'a jamais su aimer. Une fille transparente, timide, terrifiée par la vie... au point de ne pas se sentir la force, le jour venu, d'élever son bébé. Au point de l'abandonner en pensant le sauver. C'est l'histoire de Romane, une fille qui n'a jamais connu sa mère biologique. Une fille heureuse, épanouie, gourmande de vie... mais à qui il manque toujours quelque chose. A qui il manque toujours quelqu'un. C'est l'histoire des mères et de leurs filles, qui raconte combien parfois, les mères peuvent nous détruire et combien parfois, elles nous sauvent.

.

Quand j’étais adolescente, je crois me souvenir que je n’aimais pas particulièrement les romans qui parlaient de famille. Aussi loin que je me souvienne, c’est une thématique qui ne m’attirait pas spécialement et dans laquelle je n’arrivais jamais vraiment à « entrer ». Aujourd’hui, j’ai toujours un peu de mal à me lancer dans ce type de romans, même si je sais qu’une fois à l’intérieur j’ai tendance à m’attacher très vite aux personnages.

C’est pourquoi j’ai laissé un peu traîner Des astres après que les éditions Sarbacane aient eu la gentillesse de me le faire parvenir. Oui je me disais que j’allais apprécier, mais pourtant j’avais du mal à vouloir me lancer dedans, à être enthousiasmée par ma lecture à l’avance.

Et clairement ce livre est une claque monumentale. J’ai l’impression qu’à chaque fois que j’ouvre un ouvrage de cette maison d’édition, c’est la même chose, je ne sais pas trop à quoi m’attendre et le coup de cœur me tombe dessus comme ça sans prévenir. Celui-ci je me le suis pris en pleine tête comme on se prendrait un poteau, voire un bus.

En nous dressant le portrait de quatre femmes et de deux relations toxiques, Séverine Vidal m’a complètement prise au dépourvu et surtout complètement retournée. Je trouve qu’elle a réussi à mettre les mots justes sur des phénomènes pourtant pas simples à exprimer, à représenter et à mettre en scène. Les personnages du livre, notamment Romane et Pénélope mais pas seulement, m’ont paru extrêmement réalistes, tout en nuances de gris – chacun avec son histoire, ses qualités et ses défauts.

J’ai du mal à en dire plus pour ne pas en dire trop, mais cela fait plusieurs semaines que j’ai refermé ce roman et pourtant j’ai beaucoup de mal à m’en détacher. Vous voyez bien le genre de romans : ceux qui vous collent à la peau et auxquels on repense régulièrement. Je l’ai beaucoup conseillé dans mon entourage, y compris à des gens qui lisent peu de littérature de jeunesse parce que je pense qu’il est à mettre entre toutes les mains.

Pas besoin d’aimer les histoires de famille pour se lancer dans ce livre, pas besoin non plus d’aimer les histoires d’adolescents torturés. Ce que l’auteure nous donne à voir c’est le monde réel, sous une lumière parfois très crue et parfois très douce. Un fragment de réalité, en somme, porté par une plume au moins aussi à la hauteur que le reste du roman.

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *