Le gangster, le flic et l’assassin : du polar burné !

06/12/2019

Titre : Le gangster, le flic et l’assassin

Réalisateur : Lee Won-tae

Avec : Ma Dong-seok, Kim Moo-yul, Kim Sung-kyu, ...

Genre : Polar

Durée : 1h50

Nationalité : Corée du sud

Sortie : Août 2019

Résumé : Jang Dong-soo, un chef de gang de Cheonan, est attaqué sans succès par le tueur en série Kang Kyeong-ho et devient la première personne à lui survivre. L'inspecteur Jeong Tae-seok s'associe alors avec Jang Dong-soo pour le traquer, malgré sa détestation cordiale des gens du crime organisé.

.

On ne le répétera jamais assez mais la majeure partie des productions sud-coréennes arrivant dans nos salles s’avère largement réussie, alliant par exemple autant de plaisir populaire que de réflexion artistique avec un brio qui nous surprend encore. On pense ainsi à la dernière Palme d’or, le merveilleux Parasite du tout aussi talentueux Bong Joon-ho. Avec cette sortie Métropolitan, nous avons encore droit à du cinéma procurant un plaisir immense.

En effet, ce « Gangster, Flic et Assassin » relève du genre du polar avec une envie de secouer son public par sa gestion de la violence, son humour noir et son trio d’anti-héros, relevant chacun d’un archétype qui se nourrit de l’interprétation d’acteurs de qualité. Le spectacle est ainsi au rendez-vous entre mano à mano et poursuite motorisée, le tout comprenant assez d’action pour faire tourner la tête de n’importe quel spectateur en quête de divertissement jouissif, à défaut d’être totalement réussi.

Ainsi, le film de Lee Won-tae roule parfois sur des routes déjà connues et pourrait relever pour certaines personnes comme du déjà-vu par un récit dont la linéarité ne parvient pas à être pleinement riche de sens. Pas grave car la volonté d’offrir un spectacle brut s’avère totalement accomplie, avec une certaine sauvagerie qui transparaît lors de séquences bien mises en scène, également aidé par une photographie qui s’avère efficace dans sa description d’une ville animée par une forme de paranoïa repoussant toute vélléité morale.

Techniquement, le disque procuré par Métropolitan s’avère irréprochable et parvient à retranscrire le degré de folie présent dans le long-métrage visuellement sans aucun souci. On pourra juste regretter que l’unique bonus du Blu-Ray soit constitué d’un trop court making-of tant on aurait pu espérer un peu plus de suppléments.

Au final, si l’on pourra reprocher au film de coller par instants un peu trop aux conventions du genre, il faut bien admettre qu’on a pris un certain pied devant Le Gangster, le Flic et l’Assassin, lutte brutale entre trois figures criminelles à l’action réjouissante à défaut d’être totalement indescriptible. Le tout est bien aidé par l’énergie de la mise en scène de Lee Won-tae et surtout un trio d’acteurs principaux pleinement investis dans l’incarnation d’archétypes du polar avec une certaine vitalité réjouissante. Bref, de quoi offrir du bon gros divertissement made in Corée du Sud et de quoi passer un bon moment devant ce thriller rondement bien mené.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *