Le hameau des purs - Une excellente découverte !

29/12/2019

Titre : Le hameau des purs

Auteur : Sonja Delzongle

Editions : Folio

Prix : 7,90 €

Parution : 17 octobre 2019

Nombre de pages : 368 pages

Genre : Thriller

Résumé : Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d'un incendie criminel ayant fait sept victimes. Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté de Purs qui a choisi de vivre à l'écart du monde moderne. Audrey connaît bien l'endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse. Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d'étranges accidents qui ont émaillé ses séjours là-bas. Et une figure sinistre lui revient en mémoire : l'Empailleur, un meurtrier d'une cruauté inouïe dont l'identité n'a jamais été découverte. Au risque d'y laisser sa vie et sa raison, Audrey décide d'explorer les secrets enfouis dans les ruines fumantes du hameau...

.

Depuis le temps que j’entends parler de Sonja Delzongle, il était grand temps que je m’y mette aussi afin de comprendre les nombreux éloges qu’elle reçoit depuis des années. Pour le coup, et c’est suffisamment rare pour être souligné, tous les romans de cette auteure me donnaient envie sans que je ne sache par lequel commencer. Et puis j’ai vu que Le hameau des purs, son tout premier thriller initialement publié en 2011, allait être réédité dans une version « retravaillée » par l’auteure. Lorsque les éditions Folio m’ont proposé de le recevoir, je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant d’accepter ; et alors quelle découverte ! J’ai passé un excellent moment grâce à cette lecture pleine de rebondissements et de surprises. 

Dans Le hameau des purs, l’auteure a fait le choix d’une construction narrative certes classique mais qui aurait pu se révéler périlleuse. L’alternance entre le passé et le présent demande en effet un vrai travail d’équilibriste afin que le lecteur s’intéresse autant aux deux parties. A titre personnel, j’ai souvent une préférence pour les intrigues au passé qui sont généralement mieux travaillées. Or, ici, l’auteure est parvenue à rendre les deux récits complémentaires, les actions de l’un se répercutant directement sur l’autre, créant de fait un rythme haletant et régulier. 

La superposition des époques n’est d’ailleurs pas le seul atout de ce roman puisque l’histoire en elle-même et ses rebondissements ont dès le départ capté mon attention. Sonja Delzongle semble faire partie de ces auteurs qui adorent balader son lecteur du début à la fin, multipliant les fausses pistes et culs-de-sac jusqu’au dénouement imprévisible. En l’occurence, j’ai aimé me faire avoir sans essayer de comprendre ce qui se passait.

Sachez également que l’auteure ne fait pas l’impasse sur les détails sordides qui font froid dans le dos. Il y a en effet certaines scènes dans ce roman qui m’ont bien fait frissonner alors que j’étais seul chez moi, une lampe de chevet pour tout éclairage. Je ne sais pas si cela se confirmera par la suite (car je compte bien dévorer ses autres romans), mais Sonja Delzongle a ce truc incisif dans son écriture qui la rend à la fois immersive et réaliste. Il se passe quelque chose lorsqu’on la lit et avouez qu’en tant que lecteur, il n’y a pas meilleure sensation que de vivre pleinement une autre vie par procuration.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *