The Witcher #1 : Le dernier Vœu - Contes de Sorceleur

20/12/2019

Titre : The Witcher #1 : Le dernier Vœu

Auteur : Andrzej Sapkowski

Editions : Castelmore

Prix : 15,90 €

Parution : 13 novembre 2019

Nombre de pages : 380 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Geralt de Riv est l’assassin parfait.
En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est bien plus qu’un guerrier ou un mage : c’est un sorceleur.
Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un musicien au grand cœur… et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.

.

Alors que le jeu est un succès culte et que la série Netflix est l’un des événements télévisuels de cette fin d’année, voilà l’occasion de replonger dans ses premières aventures littéraires sous la plume d’Andrzej Sapkowski. Ce dernier parvient à construire une certaine mythologie autour de son personnage de Sorceleur par la réappropriation de nombreux contes connus, moyen comme un autre de détourner certaines attentes tout en se basant sur des mythes fantastiques connus pour les insérer de manière homogène à son récit global.

La manière dont Sapkowski parvient à réécrire certaines histoires connues et les intégrer à son univers est intéressante, entourant son histoire avec ce qu’il faut de points pour croire en sa cohérence et surtout en son Geralt, assez charismatique pour qu’on se mette à le suivre dans ses aventures dans une narration qui est loin d’être simplement linéaire.

Ainsi, on fait de nombreux allers et retours entre notre sorceleur en pleine convalescence et l’évocation d’aventures passées, ce qui pourrait déstabiliser certains lecteurs mais trouve un certain sens tout en introduisant des protagonistes assez plaisants tels que le barde Jaskier et la magicienne Yennefer. On attend ainsi avec un certain intérêt le développement des aventures futures de Geralt tout en appréciant de voir son métier narré dans une forme de multiplicité qui permet d’avoir une vision plus large de ses missions.

Les 380 pages de l’édition fournie par les éditions Bragelonne se lisent sans déplaisir et avec une certaine facilité, de quoi largement ravir les fans de fantasy ou les personnes en quête d’approfondissement dans leur découverte de l’univers de The Witcher. Il y a assez d’action, de périples et de sensations pour ravir n’importe quel lecteur ou lectrice en quête d’aventures. Ces premières aventures littéraires de Geralt de Riv ont donc de quoi ensorceler un large public et satisfaire les envies de mythologie nouvelle, de déviations de contes, de magiciens, de monstres mais surtout de sorceleurs charismatiques.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *