Vengeful - Un tour de force !

03/12/2019

Titre : Vengeful

Auteur : V.E. Schwab

Editions : Lumen

Prix : 16,00 €

Parution : 3 octobre 2019

Nombre de pages : 729 pages

Genre : Science-Fiction

Résumé : Le combat du mal contre le mal absolu
C'est la deuxième fois que Victor Vale revient à la vie – et, il faut bien le dire, ce n'est pas le genre de chose qui devient plus facile avec le temps...

Terrible ironie du sort : cinq ans après le féroce affrontement qui a opposé les EO les plus puissants que Merit ait jamais connus, les rôles se sont totalement inversés. C'est le tour d'Eli de croupir en prison quand Victor, lui, trace son chemin macabre de ville en ville, entraînant dans son sillage sa petite famille de fortune. Et, le moins qu'on puisse dire, c'est que le prix à payer pour revenir à la vie est particulièrement élevé quand on est un EO...

Mais tandis que les deux ennemis jurés se débattent, en proie à leurs démons, émerge à Merit un nouveau maître du jeu – une maîtresse, en l'occurrence. Épouse d'un membre éminent de la mafia, Marcella Riggins n'était déjà pas une tendre avant sa mort et les conditions pour le moins contrariantes de sa disparition n'ont rien fait pour améliorer son tempérament. Car si elle n'a rien contre le meurtre, elle tolère beaucoup moins d'en être la victime. Armée de ses nouveaux pouvoirs, elle n'a désormais plus qu'une idée en tête, semer le chaos et la destruction afin de mettre la ville tout entière à ses pieds...

.

Je pensais avoir eu un coup de coeur pour Vicious, le premier tome de cette (probable) trilogie, mais en le comparant à Vengeful, il n’y a pas photo : cette suite est encore meilleure ! C’est très rare d’apprécier un deuxième tome autant, voire plus, que le précédent. Et pourtant, V.E. Schwab a réussi son pari en proposant une histoire plus complexe et diabolique encore, tout en conservant ce charme si particulier qui caractérise son univers. Une excellente surprise pour l’envoi de laquelle je remercie les éditions Lumen. 

Je ne vous cache pas que j’avais un peu peur à l’idée de me plonger dans ce deuxième tome en sachant comment s’était terminé le premier. Etant donné tout ce qui était arrivé aux personnages, je me demandais en effet comment l’auteure allait pouvoir continuer à les faire vivre sans que cela ne semble répétitif ou forcé. Mais c’était sans compter sur le talent de V.E. Schwab, capable de rendre une intrigue classique unique et d’insuffler de l’originalité là où on croyait avoir déjà tout fait. 

Vengeful est une franche réussite en grande partie pour les protagonistes qui y sont mis en scène, aussi bien les anciens que les nouveaux. Si vous lisez cette chronique je suppose alors que vous avez également lu Vicious mais je vais néanmoins essayer de rester aussi vague que possible. On retrouve donc ici Victor et Eli qui poursuivent leur face-à-face destructeur en ayant cependant interverti leurs places. Cet effet miroir m’a beaucoup plu car il n’a fait que renfoncer l’obsession qu’éprouvent les deux amis/ennemis l’un envers l’autre, quelle que soit leur posture ou leur mission dans l’histoire.
Sid est aussi de la partie avec un rôle plus important. La jeune fille a grandi, ses intérêts ont changé et sa vision des choses a évolué. Elle n’hésite plus à affirmer son autorité et à se faire entendre, d’autant qu’elle parcourt désormais les routes en compagnie de deux hommes voulant absolument la surprotéger. 
Mais celle qui occupe une place prépondérante au coeur du récit est évidemment Marcella Riggins, une nouvelle EO stimulée par la vengeance et le pouvoir. Contrairement à d’autres lecteurs qui ont adoré ce personnage, j’y émets pour ma part quelque réserves car c’est finalement celle qui m’a le moins surpris. Son évolution au fil de l’intrigue devient rapidement prévisible et malgré un charme assassin et un charisme indéniable, elle n’a pas su me séduire. A l’inverse de June, une autre femme forte et indépendante, qui m’a conquis dès son apparition.
June est cette héroïne complètement imprévisible aux motivations floues qui provoque quelque chose chez le lecteur. Son pouvoir, d’une part, est tout simplement jubilatoire et la manière dont elle s’en sert plus jouissive encore. Son passé, d’autre part, est très mystérieux et même en terminant Vengeful, certaines zones d’ombre continueront à s’épaissir autour de la jeune fille ; du moins jusqu’au prochain volume…

L’intrigue du roman tient, quant à elle, toutes ses promesses et plus encore. Elle est toujours aussi addictive et surprenante, bourrée d’action et de rebondissements. N’ayez pas peur de la densité visuelle, car les 700 pages défilent sans même qu’on s’en rende compte ! Par rapport à Vicious, j’ai d’ailleurs trouvé que l’auteure s’était beaucoup plus impliquée dans le travail de recherche, rendant ainsi son récit totalement crédible. A un moment, il y a même eu ce déclic à la Stephen King où je me suis dit « et pourquoi ça n’existerait pas ? »

Bref, vous l’avez compris, j’ai passé un moment de lecture formidable en compagnie de ces personnages que j’aime tant. V.E. Schwab a déjà confirmé qu’il y aurait certainement un troisième tome mais pas avant cinq ans… Une annonce aussi excitante que frustrante, car même s’il n’y pas de cliffhanger réel à la fin de Vengeful, le dénouement appelle clairement à une suite que je suis d’ores et déjà impatient de découvrir !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *