Show Stopper - De la nostalgie dans l'air...

05/01/2020

Titre : Show Stopper

Auteur : Hayley Barker

Editions : Bayard

Prix : 17,90 €

Parution : 20 novembre 2019

Nombre de pages : 450 pages

Genre : Science-Fiction

Résumé : Londres, 2045.
La société est divisée en deux clans.
Les Bâtards, réduits à l'état d'esclaves, n'ont aucune valeur.
Les Purs forment l'élite qui a accès à tous les privilèges.
Le Cirque de l'horreur est leur divertissement préféré. Ils attendent avec délectation l'accident mortel qui leur procurera le grand frisson.

Ben, fils de ministre, assiste à sa première représentation et tombe sous le charme d'Hoshiko, la funambule star du spectacle. Mais derrière l'éblouissement et le faste de l'arène, il découvre l'horreur. Trouvera-t-il le courage de résister pour mettre fin au carnage ?

.

En commençant ma lecture, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Après avoir connu leur heure de gloire il y a quelques années, les dystopies ne sont plus vraiment à la mode aujourd’hui, ce qui explique leur absence notable dans les librairies. Toutefois, au détour d’un étalage il n’est pas rare de tomber sur une nouvelle histoire dystopique, prouvant que ce genre n’est finalement pas mort. Ce qui m’a au départ attiré dans Show Stopper c’est l’alliance originale d’un monde futuriste divisé et le milieu du cirque, très fortement mis en avant. Je ne savais pas alors comment ces deux éléments allaient s’articuler ensemble et c’est donc en grande partie cette interrogation qui m’a donné envie de me plonger dans le roman pour l’envoi duquel je remercie les éditions Bayard. 

La plupart des romans du genre peuvent se vanter d’avoir un rythme trépidant et soutenu sur l’ensemble de l’intrigue. Show Stopper ne déroge pas à la règle puisqu’il s’agit là d’un véritable page turner aux chapitres courts qui se dévore en quelques heures à peine. Une fois commencé, il est vraiment difficile de reposer le roman tant l’action est omniprésente et le suspense insoutenable. L’auteure est indéniablement parvenue à créer une intrigue palpitante grâce à laquelle on ne s’ennuie jamais du début à la fin.

Même si Hayley Barker a su garder les bons côtés de la dystopie, elle a également conservé ses défauts : en l’occurence, un univers simpliste. Une fois de plus nous avons en effet une société divisée en deux clans, deux personnages qui appartiennent respectivement à chacun d’entre eux (et qui détestent l’autre) et une intrigue assez manichéenne dans son approche. Bien qu’on peut faire des parallèles intéressants avec l’Histoire européenne, je n’ai pas été vraiment convaincu par la proposition de l’auteure qui aurait pu se détacher des clichés et aller beaucoup plus loin. 

En revanche, l’énorme originalité de ce roman concerne le fameux cirque dont il va être question tout le long. Je me trompe peut-être, mais il ne me semble pas qu’il s’agisse d’un milieu souvent mis en avant et ici j’ai adoré la façon dont l’auteure est parvenue à developper quasiment toute son intrigue autour de ce microcosme, en représentant tout ce qui ne va pas dans la société sur la scène d’un cirque. 

D’autre part, j’ai été très étonné lorsque je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un one-shot et pas d’un premier tome. Je pense que l’auteure aurait gagné à étendre son intrigue sur plusieurs livres afin d’éviter les scènes précipitées et intensifier ses personnages, qui sont, majoritairement, survolés. 
Quoi qu’il en soit, Show Stopper a eu sur moi un effet nostalgique me remémorant l’époque où tout le monde ne jurait que par Hunger Games. Et rien que pour cela, je recommande chaudement cette lecture aux amateurs du genre qui auraient envie de faire un petit retour en arrière… 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *