Une sorcière à la cour - Un récit passionnant !

01/01/2020

5

Titre : Une sorcière à la cour

Auteur : Philippe Madral

Editions : JC Lattès

Prix : 20,90 €

Parution : 9 octobre 2019

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Historique

Résumé : « Si les hommes étaient plus aimants, ces prétendues sorcières n’existeraient pas. Ces malheureuses, que leurs époux battent, parfois jusqu’à la mort, n’est-il pas juste qu’elles cherchent à s’en défendre ? C’est la condition dans laquelle notre société tient les femmes qui provoque de telles aberrations criminelles. » 1678. Tandis que Louis XIV mène grand train à Saint-Germain et Versailles, Paris est frappé par les meurtres les plus abominables et la rumeur enfle : des empoisonneuses œuvrant pour le diable auraient infesté la ville. Lorsque le scandale gagne la cour, le roi ordonne à La Reynie, lieutenant général de police, de démanteler les officines et de punir les sorcières. À mesure qu’il enquête, ce dernier comprend que le roi est victime d’un complot. Mais surtout, il découvre que derrière ces actes diaboliques se cache une plus grande violence encore, subie par les femmes. Maintenues toute leur vie sous l’autorité d’un père, d’un frère ou d’un mari, ont-elles d’autre choix que le crime pour conquérir leur liberté ? Dans cette enquête sulfureuse, Philippe Madral nous plonge au cœur d’une société en pleine mutation et revisite sous un jour complètement nouveau la célèbre affaire des Poisons, avec un souffle romanesque exceptionnel.

.

Plus le temps passe et plus je suis attiré par les romans historiques, surtout lorsqu'ils sont basés sur des faits réels. Quand on y réfléchit un peu, on se rend compte que les grands auteurs de fantasy n'ont rien inventé puisqu'il suffit de s'intéresser à l'Histoire pour voir qu'il s'agit d'une source d'inspiration inépuisable. George R.R. Martin a d'ailleurs lui-même déclaré s'être fortement inspiré de la saga Les Rois maudits de Maurice Druon, centrée sur la monarchie française, pour écrire son phénomène planétaire Le trône de fer. Il faut aussi savoir qu'à titre personnel, je suis (et ça fait très bizarre de le dire, j'avoue) passionné par les poisons, leurs caractéristiques et leurs effets. Je ne sais pas pourquoi mais cette "arme" m'a toujours fasciné, notamment dans les romans policiers d'Agatha Christie qui en fait très souvent usage. Vous imaginez donc bien que lorsque j'ai lu le résumé de Une sorcière à la cour, j'ai su que ce roman allait me plaire. Par conséquent, je tiens à remercier les éditions JC Lattès pour leur envoi.

Je suis toujours impressionné quand je vois le travail de recherche que peuvent fournir les auteurs avant même de se mettre véritablement à écrire. Philippe Madral fait partie de ces derniers car on sent que chaque détail, de la couleur des boutons de portes à l'architecture de Versailles, a été soigneusement pensé et étudié. C'est d'ailleurs en grande partie grâce à cela que j'ai été autant immergé dans ma lecture, ayant l'impression de visiter ces grandes demeures et faire partie de la cour du roi. 

Il est vrai que l'affaire des Poisons a déjà fait l'objet de nombreux récits, qu'ils soient romancés ou non. Mais Philippe Madral a eu l'intelligence d'adopter un angle de vue différent, proposant ainsi une narration pleine de surprises et de rebondissements en dépit du fait que la base historique demeure inchangée. L'auteur est ainsi parvenu à effectuer une critique de la société de l'époque qui n'est pas sans rappeler la nôtre, tout du moins sur certains aspects. Les récents combats féministes font d'ailleurs écho à la thématique principale du roman, à savoir l'émancipation des femmes. 

J'ai adoré suivre l'enquête mettant en scène ces prétendues "sorcières" ainsi que la traque dont elles ont été les victimes principales à l'époque. Même si le rythme est globalement lent, l'auteur a néanmoins réussi à rendre son histoire fluide et prenante, sans avoir besoin d'accentuer les scènes d'action.

En somme, j'ai passé un excellent moment de lecture porté par la plume envoûtante et immersive de Philippe Madral. J'aurais donc tendance à recommander ce roman à tous les amoureux d'Histoire qui sauront apprécier une intrigue à la fois complexe et diaboliquement efficace. 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *