L'année du gel - Un huis clos efficace !

06/02/2020

Titre : L'Année du gel

Auteur : Agathe Portail

Editions : Calmann-Levy "Territoires"

Prix : 19,90 €

Parution : 8 janvier 2020

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Thriller

Résumé : Été 2017. Après un épisode de gel qui a dévasté ses vignes, Bernard Mazet se range à l’idée de sa femme d’ouvrir des chambres d’hôtes pour sauver la propriété familiale de Haut Méac. Le château affiche complet avec la venue d’un groupe de trentenaires pour une semaine. La fantasque Olivia, Vincent, le célibataire volage, Clara, si discrète, et leurs deux couples d’amis semblent heureux de se retrouver. Mais dans la chaleur écrasante, les esprits s’échauffent et les drames personnels refont surface.
À l’aube du quatrième jour, un cadavre est découvert dans la chambre froide du château. Le major Dambérailh, chef de la brigade locale, est chargé de l’affaire. Tandis que les conflits d’intérêt émergent au sein de son équipe, sa tante Daphné, vieille fille loufoque, s’invite dans l’enquête. Il faudra exhumer bien des secrets honteux ou douloureux pour que la lumière se fasse.

.

Un Agatha Christie à la française, je ne pouvais pas passer à côté ! Pour le lancement de leur nouvelle collection « Territoires », Calmann-Levy a décidé de mettre en avant les régions de France et leurs auteurs en publiant des romans qui mettent en scène des endroits que l’on connaît moins ou peu. J’ai tout de suite été séduit par le projet et accepté la proposition de la maison d’édition que je remercie pour l’envoi de ce premier roman.

Un huis clos simple et efficace, voilà ce que vous retrouverez en vous plongeant dans L’année du gel. Récemment j’ai lu beaucoup trop de thrillers qui se voulaient originaux et novateurs, et se sont finalement révélés invraisemblables et creux. J’ai l’impression qu’aujourd’hui, pour se démarquer, ce n’est plus tant la crédibilité qui compte mais en mettre plein la vue avec des twists à rallonge et des révélations qui n’ont ni queue ni tête. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert l’histoire imaginée par Agathe Portail, certes pas des plus originales mais diablement efficace.

Les huis clos est un grand classique du roman à suspense. Il a été notamment rendu populaire par Agatha Christie qui l’a exploré sous toutes ses formes avec tous ses personnages. Ici on retrouve ces mêmes codes avec des protagonistes confinés dans un lieu clos, une intrigue bourrée de mystères et de faux semblants, et une enquête à savourer au coin du feu lors d’un jour pluvieux. 

La plume de l’auteure est très fluide et correspond parfaitement au genre policier. Agathe Portail distille les indices avec parcimonie en mettant l’accent sur la victime et le coupable, dont les identités demeurent cachées durant une bonne partie du roman. 

J’ai toutefois regretté les quelques longueurs qui alourdissent parfois le récit et j’aurais préféré que les personnages soient moins nombreux et peut-être plus exploités. Néanmoins, j’ai passé un excellent moment de lecture avec une histoire qui plaira sans aucun doute aux nostalgiques de l’âge d’or du roman policier. 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *