Le parfum de l'ombre - Un excellent premier tome !

21/03/2020

Titre : Le parfum de l'ombre

Auteur : P.M. Freestone

Editions : De La Martinière Jeunesse

Prix : 21,00 €

Parution : 16 janvier 2020

Nombre de pages : 464 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Dans l'empire d'Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l'objet de toutes les convoitises.

Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort...

Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l'antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma. Ainsi, seulement, elle pourra laver son nom. Pour cela, elle devra s'allier avec Ash, le soldat envoyé sur ses traces.

Ensemble, ils découvriront d'anciens secrets enfouis aux confins de l'empire – et au plus profond d'eux-mêmes. Mais parviendront-ils à déjouer la machination qui menace la paix fragile d'Aramtesh ?

.

La fantasy fait partie de mes genres littéraires préférés. J’aime ces histoires qui m’amènent ailleurs et qui me sortent de mon quotidien, car ce que je recherche avant tout c’est l’évasion. Le parfum de l’ombre me faisait de l’œil depuis quelques mois déjà, notamment à cause de la thématique du parfum que je n’avais encore jamais rencontrée dans mes lectures. Et alors quelle excellente découverte ! Je suis tombé sous le charme de ce roman pour l’envoi duquel je remercie De La Martinière Jeunesse.

J’aimerais tout d’abord souligner la richesse de l’univers qui m’a séduit dès les premiers chapitres. L’auteure a fait un vrai travail d’immersion avec beaucoup de détails, aussi bien visuels, auditifs, qu’olfactifs. L’odorat est d’ailleurs le sens qui est le plus mis en avant tout au long du récit. Une grande originalité d’autant que l’auteure a très bien su retranscrire les différentes odeurs. La vue est généralement le sens qu’on privilégie étant celui qui vient le plus naturellement, or ce n’est pas forcément le meilleur choix pour transmettre des émotions. Ici, l’auteure a réussi son pari car en plus d’être immersive, son histoire semble également authentique, voire réaliste. 

L’intrigue est également très bonne. Elle est à la fois prenante et pleine de rebondissements, un excellent combo qui crée du rythme et du suspense. L’action est, quant à elle, distillée tout au long de la narration, avec deux gros pics au début et à la fin. Le milieu souffre par conséquent de quelques longueurs mais elles ne m’ont pas vraiment dérangé.

Si je devais toutefois émettre une critique, elle concernerait les nombreux hasards heureux et facilités. Certaines situations se résolvent d’une manière trop rapide et simple, ce qui n’est pas très cohérent avec la richesse et le potentiel de l’univers imaginé. Il en va de même pour les personnages qui m’ont semblé beaucoup moins étudiés que le monde dans lequel ils évoluent ; c’est dommage…

En résumé, j’ai été séduit par l’imagination et le style de l’auteure mais j’aurais aimé que les protagonistes soient plus soignés et l’intrigue mieux équilibrée. Je lirai néanmoins la suite dont j’attends la parution avec curiosité et, je dois bien dire, impatience !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *