Ocean City : à la recherche du temps perdu

27/03/2020

Titre : Ocean City - Tome 1

Auteur : R.T.Acron

Editions : Hachette

Prix : 16,90 €

Parution : 5 février 2020

Nombre de pages : 296 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : Bienvenue à Ocean City, la ville où chaque seconde compte…Au XXIIe siècle, la montée des eaux a rendu la vie sur les continents presque impossible. L’humanité s’est réfugiée sur des villes flottantes. Ocean City est l’une d’entre elles. C’est là que vivent Crockie et Jackson, deux lycéens. Leur vie bascule le jour où Crockie est kidnappé par les forces de l’ordre. La raison : le transpondeur.Une invention que les deux amis ont créée pour pirater la banque centrale et voler du temps, la monnaie de la mégalopole.Maintenant, c’est au tour de Jackson d’être traqué. Par la police qui veut sa peau.Et par la rébellion qui veut s’emparer de son invention. S’il veut survivre, Jackson doit trouver la cachette du transpondeur avant tout le monde. Mais où chercher dans cette ville de 15 millions d’habitants ?Tic, tac… Il doit faire vite. Le compte à rebours est lancé…

.

On trouve de plus en plus régulièrement des romans adolescents de science-fiction prêts à amener une nouvelle licence littéraire. Effet de mode ou inspiration littéraire ? Ne nous avançons pas sur une raison précise sous peine de rentrer dans un débat compliqué et profitons surtout de la présence de bons romans du genre tel que ce premier tome d’Ocean City. En effet, c’est avec un certain plaisir que l’on découvre cet univers dystopique, conséquence de la pollution ayant bouleversé l’être humain jusqu’au plus profond de son système économique. L’utilisation du temps comme monnaie d’échange, rappelant entre autres le « Time Out » d’Andrew Niccol, s’avère ici bien amenée dans les bases de cet univers.

On sent en effet que ce tome est le premier d’une nouvelle saga, n’appuyant peut-être pas assez certains pans de ce monde, sans doute pour en faire sa découverte plus tard. Néanmoins, les piliers que nous découvrons sont déjà assez intrigants pour suivre les aventures de Jackson tout au long de ces 320 pages qui défilent assez rapidement. Les protagonistes sont parfois écrits simplement mais sont assez reconnaissables pour les reconnaître directement. Le tout se découvre donc avec une certaine vitesse, bien rythmée notamment grâce à l’avancée de son intrigue.

Ocean City se lit donc sans déplaisir, les pages se tournant diligemment, peut-être un peu trop pour réellement plonger dans ce nouvel univers mais sans que cela ne semble honteux ou réellement frustrant lors de sa lecture. On attendra donc de voir avec le second tome où R.T.Acron compte nous faire plonger par la suite…

.

http://rusbankinfo.ru займ на карту срочно без отказа

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *