L'Envol du Phénix - Un premier tome classique mais entraînant !

12/04/2020

Titre : L'Envol du Phénix

Auteur : Nicki Pau Preto

Editions : Lumen

Prix : 16,00 €

Parution : 13 février 2020

Nombre de pages : 723 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Les phénix ne sont pas les seuls à pouvoir renaître de leurs cendres...
Autrefois, j'avais une sœur, que j'aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j'avais su, je l'aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ?

Véronyka regarde brûler dans l'âtre deux œufs de phénix sur le point d'éclore... Dire qu'il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu'une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c'est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité...

Si seulement l'un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronyka, l'oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n'est pas tout : ce que la jeune fille l'ignore, c'est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d'entraîner des femmes.

.

En lisant le résumé j’ai eu une petite pensée pour la saga Eragon que j’ai découvert quand j’étais adolescent. Une pensée qui m’a accompagné tout au long de ma lecture certes un poil classique dans le genre mais très divertissante. Je remercie donc les éditions Lumen pour leur envoi.

Il est vrai que les gros lecteurs de fantasy vont peut-être trouver cette histoire peu originale et parfois prévisible, pas tant dans les twists et les révélations mais dans le procédé narratif. Deux sœurs qu’on rencontre dans les premiers chapitres, puis qui se séparent afin de suivre une destinée différente chacune de son côté. Sur son chemin, Veronyka va faire la rencontre de plusieurs personnages, dont Sev et Tristan, qu’on va apprendre à connaître au fil des chapitres alternant les points de vue.

Val est censée être la « méchante sœur » de l’histoire mais c’est pourtant celle qui m’a le plus intrigué. Ses motivations se révèlent au fur et à mesure, dévoilant une forte personnalité à l’opposé de l’incipit très manichéen. Et puis son pouvoir est quand même très cool (bien plus que celui de Veronyka).

La relation entre les phénix et leurs dresseurs n’est quant à elle pas sans rappeler celle d’Eragon et de Saphira, un clin d’œil sympa qui a eu un petit effet nostalgique sur moi. Au-delà de ça, j’ai adoré la mythologie développée par l’auteure autour de ces créatures et de leur Histoire. Il y a aussi beaucoup de magie dans ce roman, et le système imaginé par Nicki Pau Preto, bien qu’étant peu original, fonctionne très bien dans cet univers. 

La fin de ce premier tome laisse présager plein de bonnes choses pour la suite, surtout que les derniers rebondissements sont particulièrement alléchants. Je pense que l’auteure a la possibilité de s’éloigner de cette introduction un poil classique pour partir dans une direction en dehors des sentiers battus et j’ai hâte de voir ce qu’elle va proposer dans la suite ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *