Les Dossiers Cthulhu #3 - Sherlock Holmes et les Démons marins du Sussex

09/04/2020

5

Titre : Sherlock Holmes et les Démons Marins du Sussex

Auteur : James Lovegrove

Editions : Bragelonne

Prix : 25,00€

Parution : 12 février 2020

Nombre de pages : 360 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Automne 1910. Voici longtemps que Sherlock Holmes et le docteur John Watson combattent R'luhlloig, l'Esprit Caché lié au professeur James Moriarty. L'Europe glisse inexorablement vers la guerre, et un autre conflit, d'ampleur cosmique, approche de son point culminant ; en une seule nuit, les membres les plus éminents du Club Diogène connaissent une mort atroce, apparemment de leur propre main. Holmes soupçonne un espion allemand qui travaille pour R'luhlloig... Retranché sur la côte anglaise, le duo est confronté à une nouvelle menace. Trois femmes ont disparu de la ville voisine de Newford. D'après la légende, d'étranges créatures amphibies, habitant une cité bâtie au fond de l'eau, viennent sur la terre ferme tous les deux ou trois siècles chercher de nouvelles proies. Le décor est planté pour l'ultime bataille qui verra s'opposer Sherlock Holmes et John Watson aux démons marins du Sussex, et peut-être à Cthulhu lui-même...

.

Je vous parlais il y a tout juste un an de ma lecture du deuxième tome de la trilogie Les Dossiers Cthulhu par James Lovegrove. J’avais beaucoup apprécié ce second tome – plus que le premier que j’avais trouvé un peu embrouillé sur certains aspects.

Je me réjouis donc aujourd’hui de vous parler du dernier tome de la saga puisqu’il est sorti assez récemment et qu’il est entré en ma possession juste avant le début du confinement (!) - d’aucun diront que j’ai chez moi une pile de livres à lire suffisamment fournie pour tenir un siège de six ans, mais ne les écoutez pas, ce ne sont là que des calomnies !

Je n’irai pas par quatre chemins : pour moi, ce dernier tome est le plus abouti de la série et vient clore à merveille ce cycle un peu particulier des aventures du célèbre Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours le docteur Watson. Si vous n’avez pas encore lu mon avis sur le premier et sur le deuxième tome de la saga, ici on retrouve une formule similaire à celle des premiers volumes : au cours d’une enquête qui avait au départ l’air ordinaire, Sherlock Holmes est bien obligé de se rendre à l’évidence : des forces surnaturelles semblent être à l’oeuvre – et probablement que R’luhlloig, sa Némésis, n’y est pas tout à fait inconnue.

Une fois encore, j’ai trouvé que James Lovegrove avait le don pour tisser ensemble les univers de Conan Doyle et de Lovecraft. Pour moi c’est la grande force de cette trilogie parce que l’auteur arrive à faire ça de manière parfaitement naturelle (si tant est que l’on puisse évoquer les univers lovecraftiens et utiliser le mot « naturel » dans la même phrase). Pour le lecteur, l’ensemble est très cohérent, d’un ouvrage à l’autre on suit les enquêtes surnaturelles du duo Holmes-Watson en comprenant très bien que ne nous sont racontées que celles qui ont vraiment impacté la vie de nos héros, même s’ils en ont résolu d’autres entre temps. On a donc un univers très bien construit et dans lequel on n’a aucune difficulté à se replonger en tant que lecteur, même en gardant à l’esprit que les tomes sont sortis avec à chaque fois à peu près un an d’intervalle.

Par ailleurs, si j’avais trouvé que le premier tome péchait un peu au niveau du rythme, le problème avait été largement contourné dans le second tome et – à mon sens – complètement résolu dans celui-ci. C’est bien simple, je n’ai senti aucun temps mort tout au long de ce récit, même alors que nos personnages principaux sont enfermés sans espoir de pouvoir s’enfuir.

Last but not least, j’ai adoré le twist final qui m’a complètement prise au dépourvu !

Et enfin, même s’il est difficile d’en dire quoi que ce soit, j’ai tout simplement adoré la fin du roman qui vient clore cette trilogie à la perfection. Vraiment on n’aurait pas pu imaginer de meilleure fin que celle-ci selon moi.

En bref, si vous aimez Sherlock Holmes, ou les Grands Anciens lovecraftiens, ou les deux, je ne comprends pas ce que vous attendez pour vous jeter sur cette trilogie !

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *