Des fleurs pour la couronne - Un bon polar vintage !

17/05/2020

Titre : Des fleurs pour la couronne

Auteur : Margery Allingham

Editions : Harper Collins Poche

Prix : 5,50 €

Parution : 12 février 2020

Nombre de pages : 297 pages

Genre : Policier

Résumé : Londres, 1911. La famille Barnabas, à la tête d’une prestigieuse maison d’édition, subit un premier coup du sort lorsque l’un des neveux du fondateur, Tom Barnabas, s’évapore en pleine rue, sans laisser de trace. Vingt ans plus tard, c’est un autre neveu, Paul Brande, qui disparaît dans des circonstances tout aussi mystérieuses. Son corps est retrouvé peu de temps après dans la salle des archives de la maison. Les regards se tournent alors vers les cousins des victimes, les seuls à tirer profit de la mort de Paul. Pour se laver de tout soupçon, ces derniers font appel au détective Albert Campion. Mais certains membres de la famille Barnabas ne sont pas prêts à voir leurs secrets révélés au grand jour…

.

Hier je vous parlais de Crime à Black Dudley et me voilà de retour avec un autre roman de la même auteure ! Je vous disais notamment que j’avais aimé l’aspect « old school » qui m’a un peu rappelé l’oeuvre d’Agatha Christie mais j’avais aussi apprécié l’originalité de ce que proposait Margery Allingham. Et bien cela s’est confirmé avec ce deuxième essai même si, pour être honnête, j’ai moins aimé cette histoire que la précédente. Je remercie néanmoins les éditions Harper Collins Poche pour leur envoi. 

Si ce roman m’a un poil moins convaincu, c’est surtout à cause du degré d’invraisemblance au niveau de la narration. Dans Crime à Black Dudley, j’ai trouvé la résolution et tout le processus plutôt plausibles, même si l’auteure avait eu recours à des facilités et des hasards heureux. Ici, en revanche, beaucoup de passages m’ont semblé tirés par les cheveux, ôtant toute crédibilité au récit…

Hormis ce point négatif, j’ai une nouvelle fois adoré l’ambiance créée par Margery Allingham. Il y a vraiment quelque chose dans son écriture et sa façon de raconter l’histoire qui me captive dès les premières pages. Alors oui le roman a un peu vieilli mais je pense que c’est justement ce qui fait son charme. Ça et aussi ses personnages, surtout Albert Campion. J’ai adoré retrouver ce détective un peu loufoque aux méthodes étonnantes mais qui parvient toujours à ses fins. 

Ce n’est certainement pas le roman de l’année mais ce qui compte c’est qu’on passe un excellent moment en le lisant. Il y a juste la bonne dose d’aventure, de suspense et d’action qui en font un super divertissement. Margery Allingham est certainement une auteure à découvrir si vous avez envie de faire un petit voyage dans le temps de quelques heures et sans sortir de chez vous !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *