La fille qui pouvait voler - Un beau roman d'amitié, d'aventure et de magie !

19/05/2020

Titre : La fille qui pouvait voler

Auteur : Victoria Forester

Editions : Lumen

Prix : 16,00 €

Parution : 19 mars 2020

Nombre de pages : 375 pages

Genre : Fantastique / Jeunesse

Résumé : Piper McNimbus sait voler. Comme ça, le plus naturellement du monde, les doigts dans le nez. Tonneaux, vrilles et loopings, elle sait tout faire. Terrifiés de voir la nouvelle se répandre, ses parents dissimulent ses talents aux yeux du monde... jusqu'au moment où elle se trahit devant la ville entière. Du jour au lendemain, elle se retrouve dans une école top-secrète de haute sécurité, réservée aux enfants dotés de capacités hors du commun.

Là, elle fait la rencontre de camarades aux pouvoirs incroyables : Conrad, un génie en puissance qui sait tout sur tout, Smitty, qui voit à travers n'importe quelle matière, Violette, capable de rapetisser à volonté... Mais même parmi ces gamins extraordinaires, Piper sort du lot... Et elle ne va pas tarder à devoir en payer le prix.

Manipulations et conspiration gouvernementale, évasion de haut vol et personnages terriblement attachants, une série jeunesse à la fois pleine de fraîcheur et de suspense, entre Prison Break et X-Men.

.

Si vous avez envie d’un roman qui fait du bien, ne cherchez plus : le voici ! Je ne lis pas souvent de la littérature jeunesse parce que mes goûts ont évolué avec l’âge mais lorsque cela m’arrive, j’espère toujours dénicher une pépite. Ce n’est évidement pas toujours le cas mais en l’occurrence, j’ai adoré La fille qui pouvait voler et je remercie donc les éditions Lumen pour leur envoi !

Ce qui me dérange la plupart du temps avec les romans destinés aux plus jeunes, c’est la linéarité du récit. Il y a rarement un second degré de lecture et l’intrigue se résume à un enchaînement d’actions dans un univers plus ou moins exploré. Rien de tout cela ici ! Victoria Forester est en effet parvenue à imaginer une histoire aussi passionnante qu’intelligente, avec non seulement une intrigue bien pensée mais aussi une vraie réflexion derrière. 

Je pense d’ailleurs qu’il serait intéressant de lire La fille qui pouvait voler en tant qu’enfant, puis de le relire à l’âge adulte. Car si à 10 ans on serait probablement obnubilé par le côté magique, avec cet Institut étrange et ces enfants avec des pouvoirs saisissants, à 25 ans on se rendrait compte de tous les messages sous-jacents à côté desquels on était passé. La discrimination, la différence, l’acceptation de soi mais aussi des autres, l’amitié, le sens de la justice, sont tout autant de thématiques qu’on retrouve au fil des pages. Pour autant, l’auteure y va tout en finesse, sans vraiment pointer du doigt ses intentions mais en laissant le soin au lecteur de lire entre les lignes. 

Si j’ai adoré la construction narrative, j’ai encore plus aimé les personnages. Si on me demandait de les caractériser, je dirais qu’ils sont tous colorés. Dans le sens « hauts en couleurs », loin d’être fades ou ternes. Bien que chaque protagoniste ait un rôle précis au départ, ils évoluent tous d’une manière ou d’une autre. C’est sacrément rare pour de la littérature jeunesse et ça mérite d’être souligné.

En règle générale, le roman en lui-même est très positif et respire la joie de vivre. Aussi réconfortant que stimulant, vous n’allez certainement pas vous ennuyer avec ses héros atypiques et parfaitement charmants que je n’avais franchement pas envie de quitter.

Bref, une lecture que je recommande à 100% à tous ceux qui recherchent un roman jeunesse qui ne s’adresse pas uniquement aux 10/13 ans. Pour ma part j’ai aussi découvert une auteure que je vais désormais suivre de près car personnellement, je suis séduit.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *