Mr & Mrs Smith – Un couple explosif !

15/05/2020

Titre : Mr & Mrs Smith

Réalisateur : Doug Liman

Avec : Brad Pitt, Angelina Jolie, Vince Vaughn, Kerry Washington, Adam Brody, ...

Genre : Action, comédie, espionnage, romance

Durée : 2h00

Nationalité : Américain

Sortie : 27 juillet 2005

Résumé : Mr et Mrs Smith forment un couple tout ce qu'il y a de plus banal. Pourtant, Mr Smith est exécuteur pour une organisation secrète et Mrs Smith tueuse à gage vendant ses services aux plus offrants. Ignorant chacun les activités de leur cher et tendre, ils vont pourtant se retrouver en compétition sur un même "contrat".

Plusieurs éléments peuvent faire qu’un film fonctionne. Pour Mr & Mrs Smith, ce sont ses acteurs principaux, leur talent et leur alchimie. En effet, parfois la complicité et la complémentarité de deux personnes à l’écran peuvent prendre le pas sur l’intrigue. Dans cette comédie d’action de Doug Liman, Brad Pitt et Angelina Jolie ont cette alchimie qui fait que le film fonctionne ; sans, le résultat ne serait pas le même. Certains se souviennent probablement de ce film pour son tapage médiatique ; une véritable mine d’or à l’époque pour la presse people qui s’en donne à cœur joie autour de la séparation du couple Brad Pitt-Jennifer Aniston et la naissance du couple Jolie-Pitt, tout aussi glamour.

Surfant entre action, comédie et romance, Mr & Mrs Smith raconte ce qu’il se passe lorsqu’un couple, à priori tombé dans les méandres de la routine cherchant à relancer leur mariage, s’avère en réalité être un couple d’agents secrets à l’insu de l’autre qui se retrouvent en compétition sur une même mission. Un bon prétexte pour régler les scènes de ménage à l’artillerie lourde. L’occasion également de réunir pour la première fois à l’écran deux acteurs comptant parmi les meilleurs et les plus populaires de leur génération pour incarner ce couple marié pour le meilleur et pour le pire… Le résultat est autant glamour qu’explosif, accompagné d’une dose d’humour grisante.

Lorsque le film débute, John Smith (Brad Pitt), responsable dans le secteur du bâtiment, et Jane Smith (Angelina Jolie), consultante en informatique, répondent à une série de questions dans le cadre de leur thérapie de couple, l’étincelle ayant disparu de leur relation. Les deux se sont rencontrés à Bogota « il y a cinq ou six ans ». Rapidement, ils sont tombés amoureux (selon John, Jane ressemblait pour lui « au matin de Noël » lors de leur rencontre) et se sont mariés. Depuis, ils se sont installés dans une banlieue confortable où ils mènent une vie paisible : ils habitent dans une grande maison, typique de la banlieue américaine, entretiennent de bonnes relations avec leur voisinage et se retrouvent chaque soir autour du dîner pour échanger brièvement sur leur journée de travail –fictive-. Ils sont ainsi, aux yeux du monde entier, un couple on ne peut plus banal, à un détail près…Tous deux sont des tueurs à gage hautement qualifiés comptant parmi les meilleurs dans leur domaine, mais ils se sont bien gardés de se révéler ce petit détail. Lui entrepose ses armes ainsi que son argent dans un repère aménagé sous la cabane à outils dans le jardin. Elle cache sa large panoplie de couteaux et diverses autres armes là où elle est sûre que son mari ne les trouvera pas : dans la cuisine, dans les plateaux qui se glissent sous le four. Au cours d’une journée typique, ils partent au travail séparément dans leurs voitures respectives, mais non pour dépanner des problèmes informatiques ou plancher sur les chantiers en cours. Lui entreprend d’éliminer quatre gars au détour d’une partie de poker ; tandis qu’elle se charge de briser la nuque d’un type dans sa chambre d’hôtel.

Toutefois, les choses se compliquent lorsqu’ils se retrouvent assignés individuellement sur la même mission. Ils sont chargés tous deux par leur agence respective de tuer le prisonnier Benjamin dit « The Tank » Danz (Adam Brody) au cours d’un transfert au milieu du désert. C’est séparément qu’ils se rendent sur le lieu de la mission où leurs chemins se croisent sans qu’ils en aient conscience et une chose en menant à une autre, ils se retrouvent à être la nouvelle cible de l’un et de l’autre.

Jane, est précise, réfléchie et organisée –presque trop, ce qui peut lui faire défaut lorsqu’il faut improviser. Derrière son apparence innocente et soignée, Madame Smith est en réalité une tueuse impitoyable. Elle est à la tête d’une société nommée « I-Temp Technology Staffing », dont l’agence -composée uniquement de femmes- est basée sur les toits de New York. Celle-ci est spécialisée dans l’élimination des menaces, possédant tout un tas de gadgets ultra sophistiqués pour accomplir la tâche. John, lui, est instinctif, spontané, désinvolte, un peu bourru, sa plus grande qualité est son esprit vif mais il lui arrive d’être têtu et maladroit. Quant à son agence, elle est d’apparence moins moderne que celle de sa femme mais n’a en vérité rien à lui envier (à quelques gadgets près). Très différents l’un de l’autre, les époux ont toutefois le point commun de tuer pour gagner leur vie.

Chacun d’eux a son propre acolyte. Pour John il s’agit du maladroit et un tantinet paranoïaque Eddie (Vince Vaughn aux répliques cocasses), qui vit chez sa mère. Tandis que Kerry Washington incarne Jasmine, l’amie et associée de Jane.

Pour le scénario, Simon Kinberg (à qui l’on doit plus récemment X-Men : Dark Phoenix) s’est inspiré d’un couple d’amis qui débutait une thérapie de couple, ce à quoi il a ajouté la dimension de la profession secrète des époux qu’ils se cachent à l’un et l’autre pour garantir une certaine dose d’action. Avec une telle idée de départ, tout ce que le film devait trouver pour faire un véritable carton était des interprètes à la hauteur et avec un charisme aussi affirmé que les détonants Monsieur et Madame Smith. Une mission accomplie haut la main ; Angelina Jolie et Brad Pitt sont les atouts principaux du film, tous deux tant populaires que talentueux se délivrent des répliques hilarantes à un rythme impeccable .

Pourtant le processus de casting s’est avéré être assez délicat. Les producteurs du film souhaitaient deux grands noms d’Hollywood, si possible des « stars du cinéma d’action » dans les rôles, qui pourraient incarner un « couple marié crédible ». De nombreuses actrices ont été considérées ou intéressées pour le rôle de Jane Smith, parmi lesquelles Catherine Zeta-Jones, Gwen Stefani ou encore Cate Blanchett. C’est Nicole Kidman qui est retenue dans un premier temps avant d’abandonner le projet du fait d’un conflit d’emploi du temps. Le rôle finit par être confié à Angelina Jolie, déjà adepte à l’époque des films d’action depuis Lara Croft : Tomb Raider (2001) et Lara Croft Tomb Raider : le Berceau de la Vie (2003). Concernant le casting du protagoniste masculin, le réalisateur Doug Liman avait envisagé Will Smith ou encore Johnny Depp pour le rôle revenu à Brad Pitt. Ce dernier a d’ailleurs quitté momentanément le bateau en apprenant le départ de Kidman, avant de reprendre le rôle une fois le nom de Jolie officiellement attaché au film.

Tout compte fait, le duo Jolie-Pitt est impeccable, à la fois charismatique, comique et explosif tout en restant glamour. Ils constituent ensemble la réelle force du long-métrage. Qu’il est plaisant de les voir se taquiner tout en se rouant de coups sans le moindre ménage. Ils n’y vont pas de main morte, entre de folles courses poursuites en voiture à travers le quartier résidentiel habituellement des plus paisibles, traverser des fenêtres, faire exploser un ascenseur avec l’autre dedans, et se munir des armes lourdes pour régler les scènes de ménage comme il se doit et sans se soucier de détruire la maison entière au passage. Le résultat est littéralement explosif. Et dire que les Smith trouvaient leur mariage ennuyeux et asphyxié par la routine.

Brad Pitt allie à merveille son talent pour la comédie -ses expressions faciales sont exquises tout au long du film- et son énergie débordante pour l’action. Tandis qu’Angelina Jolie démontre une fois de plus qu’elle est une valeur sûre du cinéma d’action, avec cette performance formidable. Il est d’ailleurs bien difficile pour les seconds rôles de se faire une place à leurs côtés.

A la croisée de La Guerre des Roses (1989) et True Lies (1994), qui faisaient respectivement s’opposer Michael Douglas et Kathleen Turner pour l’un, Jamie Lee Curtis et Arnold Schwarzenegger pour l’autre, la comédie d’action de Doug Liman opte pour une confrontation en plusieurs temps pour les Smith. Leur guerre est d’abord une « guerre froide » : le conflit est interne au couple, étouffé par leur quotidien monotone, un rien de l’un agace l’autre et le changement des rideaux du salon suffit à provoquer des tensions. S’en suit un jeu de regards aussi intense qu’irrésistible entre les deux époux, dans lequel aucun mot n’est utile. De plus, les scènes de dîner sont tout simplement mémorables, les reproches ont beau être dissimulés sous couvert de sourires aimables et autres politesses apparentes, ils n’en sont pas moins incisifs. La tension s’établit un peu plus chaque minute, gagnant en intensité avec l’exquise scène de tango qui installe le conflit frontal des époux, jusqu’à l’apothéose de leur confrontation, avec des armes lourdes cette fois-ci et prenant pour lieu leur charmante résidence : entre coups de feu, coups de poing, coups de pied, les Smith ne sont pas là pour se ménager. Un affrontement tant déchaîné que rythmé, accompagné d’échanges savoureux entre deux coups de feu.

Bien que la révélation de leur véritable identité se fait finalement assez rapidement, le scénario parvient à trouver des moyens de maintenir les époux en conflit continuellement pour diverses petites raisons, même après avoir a priori apaisé les tensions. Perpétuer cette relation conflictuelle à moindre degré jusqu’à la fin du film permet d’avoir des échanges hilarants, car les choses qu’ils ont à se reprocher ne datent pas de la veille et à celles-ci s’ajoutent les révélations de leurs divers secrets accumulés au fil des années. La séquence de la course poursuite en voiture est d’ailleurs l’une des meilleures du film, mêlant parfaitement humour et action. Elle est également le moment que choisissent les Smith -alors poursuivis à toute vitesse sur l’autoroute par des chasseurs de prime prêts à tout pour accomplir leur mission- pour vider leurs sacs de mensonges à l’autre. Des chamailleries donnant lieu à des répliques très comiques surtout en pleine fusillade dans une voiture fortement endommagée par les différents chocs.

L’action est très bien menée mais la comédie et l’humour (à travers le recours au second degré, les échanges incisifs entre les deux époux assassins, les jeux de regards et les dialogues de sourds) sont probablement la force majeure du film, délivrés avec panache par les deux acteurs au charisme indéniable et à la complicité on ne peut plus efficace, que le réalisateur a su exploiter judicieusement à travers une mise en scène soignée.

En conclusion, Mr & Mrs Smith, au-delà d’assister à la naissance d’un des couples les plus emblématiques d’Hollywood, combine parfaitement comédie, action et romance. Portés par des interprètes de talent, Monsieur et Madame Smith assurent le divertissement à tous les niveaux. Ainsi, cette comédie d’action, qui célèbre cette année son quinzième anniversaire, reste toujours aussi plaisante et vaut assurément le coup d’être vue (et revue) !

.

Bercée par la magie de Disney, j’aime me perdre à imaginer et créer de belles histoires. Je passe le plus clair de mon temps libre assise dans une salle de cinéma et l’actu ciné suffit à égayer ma petite journée.
6 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *